Étiquettes

Bien sûr ce ne sont que le reflet de sondages et comme d’habitude ils sont tous apprendre avec beaucoup de recul… sauf qu’aux mêmes questions posées depuis un certain nombre de semaines le taux de défiance envers la gestion du gouvernement, ne cesse d’augmenter et il est même étonnant qu’il ne soit pas plus haut… s’expliquant toutefois par les formulations insidieusement de oui bonjour différentes des sous questionnements. MC

Diagramme paru dans « Les Echos » du 10 Avril 2020.

Selon le baromètre quotidien CoviDirect OpinionWay-Square pour « Les Échos », 56 % des personnes interrogées (+3 points par rapport à mercredi) déclarent ne pas faire confiance à l’exécutif, soit le plus haut niveau enregistré depuis le lancement de l’enquête et déjà atteint le 31 mars.

Depuis le 31 mars, l’exécutif avait semble-t-il réussi, grâce, notamment, à une communication plus resserrée et maîtrisée, à regagner des points et calmer un peu les doutes des Français.

Las, les annonces de l’Élysée mercredi soir, ainsi que les très grandes incertitudes entourant la doctrine d’emploi des masques et la durée du confinement, semblent avoir réactivé la défiance.

Durée du confinement et récession L’Élysée a annoncé mercredi une nouvelle allocution solennelle d’Emmanuel Macron pour lundi soir et que le confinement serait à nouveau prolongé au-delà du 15 avril, mais sans donner d’indication précise sur cette durée.

De quoi nourrir l’inquiétude. Tout comme les chiffres qui prédisent la pire récession que la France ait connue depuis 1945. Les mises en garde du secrétaire d’Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, conseillant aux Français d’attendre avant de réserver leurs vacances d’été ont pu aggraver ce sentiment d’incertitude.

Attroupement et polémiques

« Il est possible, selon Bruno Jeanbart, que les images d’Emmanuel Macron en visite en Seine-Saint-Denis, n’aient pas aidé. » En déplacement mardi à Pantin, le chef de l’Etat, à pied pendant quelques minutes, filmé par LCI et des internautes, s’est retrouvé entouré de 30 à 40 personnes. Ce qui a suscité des critiques, et en tête celles de la présidente du RN, Marine Le Pen.

Partenaires sociaux

L’Élysée avait indiqué que le président continuerait ses déplacements. Il est allé, ce jeudi matin, sans presse, au CHU du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne) afin de rencontrer des équipes hospitalo-universitaires impliquées dans la recherche clinique sur le coronavirus et « faire le point sur les perspectives concrètes de traitements rapidement disponibles contre le virus », selon l’Élysée. Et il s’est rendu à Marseille dans l’après-midi auprès du professeur Didier Raoult avant une nouvelle visioconférence ce vendredi avec les partenaires sociaux. Autant d’étapes censées alimenter la préparation de son adresse aux Français de lundi.

[Mais pourquoi donc avoir choisi le lundi de Pâques pour un nouveau message aux français ??? Un, on s’le demande, bien ! – MC]

Isabelle Ficek. Les Echos. Titre original : « Coronavirus : la défiance vis-à-vis de l’exécutif au plus haut ». Source (extrait)