Étiquettes

Une haine venue d’un quarteron d’extrême droite déferle sur les réseaux sociaux.

Une haine écrite le plus souvent dans l’anonymat et que nous pensons inutile.  Nous pensons qu’il est trop facile de « cultiver » la haine chacun dans son coin via les réseaux sociaux. D’autant qu’il est à noter que bien souvent ces Ostrogoths blogueurs sont les premiers à appeler à s’abstenir lors des consultations électorales laissant ainsi le champ libre à quelques personnalités commandités. En l’état actuel il nous semble qu’il serait certainement beaucoup plus utile d’établir un bilan de ce que nous a apporté la société ultralibérale, représentée par la macronie en place ; et s’organiser pour en sortir. MC


Mauvaise conseillère, la haine se porte à merveille pendant la pandémie.

Elle monte et occupe une part non négligeable des réseaux sociaux. Le hashtag  #IlsSavaient s’est imposé sur Twitter au lendemain des déclarations d’Agnès Buzyn assurant avoir prévenu dès janvier le gouvernement de la gravité de l’épidémie. «#IlsSavaient et n’ont rien fait. Des têtes doivent tomber rapidement » : telle est, depuis, l’antienne. Le hashtag a été suivi de beaucoup d’autres #IlsPaieront. #OnOublieraPas, #TeamTocard, #RDVauProcès. etc.

La fachosphère a embrayé et s’est trouvé une nouvelle cause, le professeur Raoult, qui ne lui demandait rien. « Tous ceux qui lui savonnent la planche pour des raisons plus ou moins avouables, allez tous vous faire foutre ! » écrit Ripostelaïque.

Des feuilles d’extrême droite largement antisémites, circulent sur les réseaux pour dénoncer la guerre que Buzyn et son mari. Yves Lévy ancien patron de l’Inserts, auraient menée contre le Marseillais, héros de la chloroquine, décrit comme une victime des « élites ».

Pleuvent aussi les menaces de plaintes au pénal contre les ministres, jugés forcément responsables, voire coupables, au pire d’assassinat collectif. Une plateforme « plaintecovid.fr » revendique déjà 100.000 téléchargements de dossiers de plainte ». Intox ?

Que les mêmes polémiques sur l’absence d’anticipation, de masques et de tests existent à l’étranger n’y change rien, la haine contre les « élites » est là, qui dresse des échafauds sur l’air de La Carmagnole » et des gilets jaunes.

Quelques élus ou ministres (Christian Estrosi, Michel Barnier ou la secrétaire d’Etat Emmanuelle Wargon) sont accusés d’avoir bénéficié des meilleurs soins alors que les soignants ou les caissières, en première ligne, manquaient de tout.

La mort de Patrick Devedjian n’a pas suffi à convaincre de l’égalité devant le virus. L’ex-patron des Hauts-de-Seine s’est fait insulter sur Twitter après son trépas. Une violence inhabituelle autour d’un défunt, nourrie par la colère des sans-masques, des sans-tests et des confinés sans espace et sans résidence secondaire, persuadés, on se demande bien pourquoi, qu’il y en a qui sont plus égaux que d’autres.


Jean-Michel Thénard. Le Canard enchaîné. 01/04/2020.