Étiquettes

Les pensions de retraites, « après » le « virus économique » !

Si il est vrai que le sujet principal actuel est de se prémunir de ce virus il en demeure pas moins vrai que le projet de loi sur la retraite à point toujours d’actualité dans les tiroirs du gouvernement et les travées de l’Assemblée nationale. Ce qui suit fera peut-être réfléchir ceux qui étaient pour ce projet. MC

Des millions de futurs retraités vont-ils subir le contrecoup de la crise financière, à l’image de ce qui s’était passé en 2008?

S’il est trop tôt pour le dire, des signes avant-coureurs donnent du grain à moudre aux opposants à la capitalisation.

Aux Pays-Bas, où la quasi-totalité des travailleurs cotisent à des fonds de pension, la cote d’alerte est atteinte. ABP, fonds de pension qui gère à lui seul près de 500 milliards d’euros pour les fonctionnaires, a annoncé qu’il taillerait très certainement dans les pensions versées en 2021. Depuis des mois, le régime de retraite néerlandais est secoué par l’effondrement des taux d’intérêt.

En effet, les fonds de pension du pays investissent massivement l’épargne des salariés dans de la dette d’États.

Problème la politique pratiquée par la Banque centrale européenne (le rachat de milliards d’euros de titres de dettes) a entraîné une baisse drastique des taux d’intérêt, et donc des rendements des fonds néerlandais.

La crise du coronavirus n’a fait qu’accentuer les difficultés.

Aux Pays-Bas, la loi impose aux fonds qui voient leur taux de couverture (c’est-à-dire le rapport entre leurs actifs et leurs engagements de retraite) passer sous la barre des 95 % de diminuer les pensions.

Le taux d’ABP est tombé à 88 en février.

Résultat, des millions de retraités risquent de payer la note.


À chaque salarié français dans tirer les conclusions, des risques encourus à travers le nouveau projet de loi sur la retraite. Ces calcules « à point » voulue par Macron adossés a quoi ? .

Il ne faudrait pas et c’est pourtant la crainte, en l’état du texte rien nous assurant d’être a l’abri, que soit suivit l’exemple de la Hollande, qui démontre que les fonds de pension accolées à la bourse n’assurent absolument pas de bénéficier tout au long de sa vie, d’une retraite stable. Montant de pension qui pourrait même aller jusqu’à disparaitre en cas de Krach boursier entrainant des dêpots de bilan dans les banques MC