Étiquettes

Franchement, nous prennent pour quoi, pour qui, c’est politicards …

La bataille des télés pour accueillir les débats des municipales à Paris n’a pas duré longtemps.

La chaîne d’info LCI (groupe TF1) a réussi à décrocher l’organisation du débat de premier tour animé par David Pujadas, le 4 mars, tandis que BFMTV a obtenu le débat de l’entre-deux-tours.

Furibarde que les candidats n’accordent aucune place aux chaînes du service public, France Télés a organisé en vain, lundi 24, une réunion avec les équipes de campagne pour tenter de monter un troisième rendez-vous.

Mais l’écurie de Dati (copine de Pujadas) a refusé la tenue d’un second débat de premier tour, tandis que le camp Hidalgo ne souhaitait pas d’autre organisateur que BFMTV (partenaire de la Ville de Paris pour le spectacle du 31 décembre sur les Champs-Elysées) pour le second tour.

Fin du débat !


Comme d’habitude … l’avis qui suit, n’engage que l’administrateur … bien que …

Chacun pourra se demander à quoi sert notre contribution « redevance radio télévisuelle ». Dans le même temps qu’importe la chaîne diffuseuse, l’information est toujours orientée même lorsqu’il s’agit d’interviewer une ou un candidat aux élections municipales. Quant à l’étude de leurs projets et la différence entre les uns et les autres, il est inutile de lire leur propagande … dans la mesure où toutes, tous, vous promettent monts et merveilles. Pourtant il nous faudra aller voter non pas pour un candidat mais pour un programme et c’est bien là, la difficulté dans ce déballage de surenchère. Il reste toutefois que derrière les annonces, se trouvent des partis politiques ayant une ligne de conduite, des objectifs et pour lesquels il est possible d’observer les résultats antérieurs. Ce qui nous aidera à faire notre choix. MC