Danger – L’Allemagne – Le racisme

L’attentat de Hanau en Allemagne est dramatique, d’autant que l’Allemagne n’est pas un cas unique, la montée de la peste brune dans le monde, ses paroles et actes racistes, est très inquiétante. MC

Ils et elles s’appelaient Ferhat, Gökhan, Hamza, Said Nessar, Mercedes, Sedat, Kaloyan, Fatih, Vili. Ces neuf personnes ont perdu la vie la semaine dernière sous les balles d’un terroriste d’extrême droite. Six autres ont été blessées.

Dans la soirée du 19 février 2020, Tobias R., un Allemand de 43 ans, a fait irruption armé d’un pistolet dans deux bars à chicha à Hanau, une petite ville des environs de Francfort, en Allemagne, […] De retour à son domicile, le terroriste a tué sa mère, avant de retourner l’arme contre lui.

Un long manifeste pétri de théorie du complot et d’éructations racistes, dont Tobias R. serait de toute évidence l’auteur, laisse peu de doutes sur le motif de l’attentat.

Un pays libéral, ouvert et tolérant

[…]  L’attentat de Hanau ébranle […] l’image que l’Allemagne s’efforce de (se) donner d’elle-même depuis l’après-guerre : celle d’un Etat libéral, ouvert et tolérant. Le pays qui a mené un travail de mémoire et de repentance exemplaire vis-à-vis de son sombre passé. Le pays qui, il n’y a pas si longtemps encore, accueillait les réfugiés à bras ouverts. Mais aussi le pays qui, depuis les élections des députés au Bundestag de 2017, a pour troisième force politique un parti d’extrême droite, l’AfD (Alternative pour l’Allemagne).

C’est vers elle que se tournent aujourd’hui les regards. Le parti est accusé d’avoir créé en Allemagne un climat propice aux violences racistes avec son discours xénophobe décomplexé. Selon un sondage commandité par l’hebdomadaire « Bild am Sonntag« , 60 % des Allemands estiment que l’AfD a une responsabilité dans les attentats de Hanau. L’approbation des habitants pour le parti d’extrême droite a par ailleurs chuté de deux points ces derniers jours, passant de 11 à 9 %.

Vives critiques

Plusieurs responsables politiques allemands ont formulé de vives critiques à l’égard de l’AfD. A commencer par Wolfgang Schäuble (CDU), le président du Bundestag, qui a rappelé dans une interview au quotidien Handelsblatt que « les mots peuvent se transformer en actes » et que « les représentants élus ne peuvent se soustraire à cette responsabilité ». […]

Dans le pays en deuil, le spectre de l’Allemagne nazie ressurgit. […]


Annabelle Georgen. Les Inrocks. Titre original : « Comment l’attentat de Hanau met en lumière le racisme à l’œuvre en Allemagne ». Source