Si c’est « Le Point » qui le dit …

Voilà un hebdomadaire, la très droitière revue, n’ayant jamais caché son désamour envers Emmanuel Macron et sa clique, découvre les actions dictatoriales du sieur.

Depuis 2017 il use et abuse du « je veux et j’exige » distiller depuis sa tour d’ivoire, est-ce de gaieté de cœur que depuis plus d’une année se manifestent dans la rue des contestations diverses : gilets jaune, santé, militaire, éducation, justice, et un ensemble de corporations salariales … sans que jamais l’hebdomadaire est apporté le moindre soutien à ces justes revendications. MC

L’article du Point … Vous jugerez par vous-même :

C’est entendu : la France vit désormais en dictature.

L’écrivain Olivier Guez peut prévoir une entrée Macron dans la prochaine édition du Siècle des dictateurs (Perrin/Le Point).

Et dire qu’il y a encore des individus pour nier le basculement de notre pays dans un régime dictatorial. Ils feraient bien d’écouter les victimes de cette nouvelle tyrannie.

L’activiste russe Piotr Pavlenski, par exemple. Son sort est scandaleux. Rendez-vous compte : on veut l’empêcher de mettre en ligne des vidéos intimes volées d’hommes et de femmes politiques ! Le Macronistan n’aime pas les artistes. Il les pourchasse.

D’ailleurs, durant cinq semaines, Pavlenski a réussi à échapper à la police du redoutable Monsieur Castaner. Le ministre de l’Intérieur le plus aguerri de l’histoire de la République, comme chacun sait. Piotr Pavlenski est un martyr de la démocratie. Bâillonné par l’Etat macroniste, il peut toutefois s’exprimer longuement sur France Inter, le refuge des persécutés. Certes, c’est une radio de service public. Mais la dictature macroniste est perverse. Partout, elle a placé des journalistes mélenchonistes pour créer la diversion et ainsi préserver son pouvoir.

En réalité, France Inter et les autres médias audiovisuels publics sont des repaires de « centristes autoritaires », comme on dit à Marianne. Le Macronistan s’enfonce dans la répression. Les dernières voix libres de ce pays sont peu à peu étouffées. Éric Drouet, ce leader des Gilets jaunes qui appelle au soulèvement et menace régulièrement le chef de l’État, se rend au Salon de l’agriculture pour contempler paisiblement les vaches ? Une armée (de micros et de caméras) le poursuit…

La CGT a eu tant de mal à faire respecter le droit de grève ces dernières semaines qu’elle doit diversifier ses actions pour être entendue. Pas d’électricité pour les suppôts du macronisme ! Le gouvernement ne recule plus devant rien. Il fomente des « coups de force antidémocratiques ».

Non seulement il fait adopter certaines lois alors qu’il dispose de la majorité à l’Assemblée nationale (après avoir remporté les élections !), mais il veut également recourir à des articles constitutionnels, comme le 49.3, pour en faire passer d’autres.

La tyrannie dans toute sa splendeur !

Le coronavirus frappant à nos portes, n’y a-t-il pas lieu de s’inquiéter encore davantage ?

La dictature macroniste va-t-elle en profiter pour mettre la France en quarantaine


Voilà les exemples de dictature édictée par les soins de Sébastien Le Fol dans « Le Point ». Titre original de l’article : « Macron dictateur ? Les preuves… ». (Source)


Note de l’administrateur (qui comme d’habitude ne regarde que lui…). Maintenant vous avez la preuve de la dictature. Vous êtes bien armé pour contrer les revendications de ces salopards de gilets jaunes, ces médecins hospitaliers en grève alors que nous arrive le « cornora-machin », que ces élus de gauche coincent le vote pour le projet idéal d’une retraite à point, que ces bafouilleux d’avocats jetant leur robe retardent une noble justice, que les portes d’associations caritatives bien que largement ouvertes à tous ceux qui cherchent du travail, qui prétendent avoir une maigre retraite, se plaignent de la nourriture, qu’un nombre croissant de salariés vivent sous le seuil de pauvreté, dans des logements insalubres … oui c’est de l’humour noir, oui ce sont les décisions gouvernementales axées uniquement à privilégier une certaine classe, celle bénéficiant, se repartissant les résultats mirobolants d’un CAC 40. Alors, il était « bon » cet article du Point ? MC

2 réflexions sur “Si c’est « Le Point » qui le dit …

  1. jjbey 25/02/2020 / 19:09

    Un peu exagéré tout de même on a toujours le droit de dire Vive Macron, le CAC40, les profits scandaleux et que tout va très bien madame la M………………..

  2. fanfan la rêveuse 26/02/2020 / 07:12

    Bonjour Michel,
    Il faut être sourd et aveugle pour ne pas comprendre qu’il y a des fonctionnements inadéquats en France…

    Bonne journée Michel !
    🙂

Répondre à jjbey Annuler la réponse.