Il fût …

Il reste …

Comme d’habitude un clic pour agrandir …


Souvenirs … Memory


Jean-Louis Émile Clemenceau. 17 septembre 1922 – 8 juin 2002, my father.


Collection personnelle – Photos MC – Lithos, gravures, peintures circulent encore à la vente dans quelques galeries et diffuseurs (au demeurant de parfaits charognards).


6 réflexions sur “Il fût …

  1. tatchou92 24/02/2020 / 17:27

    Respect !

  2. fanfan la rêveuse 25/02/2020 / 07:16

    Ou comment laisser la trace de son passage sur cette terre.
    Un accomplissement pour l’auteur de ces œuvres mais aussi pour ses descendants, je pense 🙂

    • Libres jugements 26/02/2020 / 13:23

      Bonjour Françoise,
      je dois dire que je méconnaissais les pensées profondes de mon père, les buts qu’il recherchait à travers l’expression picturale.
      Entendait-il laisser son passage sur cette terre ? Voilà bien une question auquel ne répondront pas ses deux enfants, dont je suis, car ce qui est certain par contre ce qui l’intéressait était d’être reconnu par les autres, par la société quant à être retenu par la famille, sa famille, ses fils il s’en fichait éperdument.
      Sans doute ce que je vais écrire est effrayant; notre père fût le parfait exemple du pédagogue égoïste, soucieux du paraître extérieure, méprisant envers sa femme et ses enfants qu’ils ne jugeaient pas à sa hauteur.
      C’est en le voyant évoluer dans ce milieu quelque peu frelaté, surfai, que m’est venue l’envie de parfaire une éducation culturelle de mon côté.

      Bonne journée à vous
      Amitiés
      Michel

      • fanfan la rêveuse 27/02/2020 / 07:58

        Bonjour Michel,
        Vous ne me choquez pas Michel, je sais que ce genre de personnalité existe, hélas…
        Imbue de leur personne et rabaissant. Souvent très apprécié en société mais infecte avec les proches…
        Heureuse de lire et de constater régulièrement que vous en avez fait une force 😉
        Très belle journée à vous 🙂

Laisser un commentaire