Le jeu de la barbichette…

Enfant c’était drôle ce jeu , adulte beaucoup moins !

Je te tiens, tu me tiens, il te tient, ils se tiennent…

Jamais la paix sur Terre n’a été aussi désirée : la preuve, tout le monde prépare la guerre.

La course aux armements s’accélère : des dépenses en hausse de 4 %, on n’avait pas vu ça depuis dix ans.

Les États-Unis de Trump mènent la course, avec le plus gros budget militaire du monde, 685 milliards de dollars, qui non seulement dépasse de loin celui de la Chine, deuxième budget, lequel atteint laborieusement les 181 milliards, mais qui vient d’augmenter en une seule année de 53,4 milliards, davantage que le budget militaire de la France.

Certes, le traité FNI sur les forces nucléaires intermédiaires a été mis à la poubelle l’an dernier, et le traité New Start, sur les armes nucléaires intercontinentales, n’est pas loin de connaître le même sort.

Cela inquiète la démocrate américaine Nancy Pelosi, qui évoque « l’érosion préoccupante des cadres pour le contrôle qui ont rendu le monde sûr pendant des décennies » (« L’Express », 15/2).

Mais du moment que chacun se tient de plus en plus fermement par la barbichette…


Article non signé. Le Canard enchaîné. 19/02/2020


3 réflexions sur “Le jeu de la barbichette…

  1. bernarddominik 19/02/2020 / 17:32

    Et dire qu’on pourrait mettre cet argent dans les hôpitaux, et même supprimer la pauvreté. C’est le second budget du pays. Pour quoi faire? Tuer des gens. C’est fou.

    • Libres jugements 19/02/2020 / 17:52

      Bonjour Bernard merci pour ce commentaire.
      effectivement l’augmentation du budget militaire des États-Unis aurait pu tout aussi bien être placé de la santé bien mal mis depuis l’abandon des textes de loi adoptée en son temps par Obama.

      Bonne soirée
      Michel

  2. tatchou92 19/02/2020 / 20:45

    N’est ce pas le 1er budget chez nous ? Avant l’Education Nationale ? Faut pas faire de peine aux avionneurs…et aux marchands d’armes.. Tant pis pour la santé,l’école, les droits des chômeurs, des Personnes âgées et des réfugiés…

Laisser un commentaire