Étiquettes

Vacances d’hiver étirées sur quatre semaines, campagne des municipales, bataille d’amendements au Parlement : deux mois après le début de la contestation, la réforme des retraites s’installe dans un faux rythme.

Le point : Le Parlement n’avance pas

Situation inédite au Palais Bourbon : la commission spéciale sur les retraites a échoué à examiner tous les amendements sur le volet principal de la réforme. Une première.

Il faudra donc à partir du 17 février examiner le texte initial en séance et essayer de terminer avant le 9 mars, date de la trêve pour cause d’élections municipales. Pas gagné, car les députés Insoumis, à l’origine de 19.000 amendements, ont l’intention de recommencer à l’oral.

Une motion de censure de la gauche pourrait aussi retarder l’examen. On ne sait donc pas quand cela finira et si cette première lecture sera utile.

Une réflexion qui en vaut une autre : est-ce que c’est parce que le projet est absolument clair et logique et qu’un nombre certain de députés sont assez peu lettrés pour comprendre le texte qu’il y a autant d’amendements c’est parce qu’il est si mal « ficelé ». Juste une question comme ça en passant … la réponse est dans la suite de l’article et pas besoin d’être savant, lettré ou juriste pour comprendre l’inadéquation de ce projet de texte. MC

La grande inconnue : le calcul du point

Les Français nés à partir de 1975 cotiseront des points sur leurs salaires, et non plus des trimestres. Ces points seront transformés en pension au moment de partir à la retraite. Mais comment la valeur sera-t-elle calculée ? Indice des prix, progression des salaires. Il est question d’un « revenu moyen d’activité par tête ». « Cet indicateur regroupera l’ensemble de la moyenne des revenus d’activité », explique le député LR-EM Guillaume Gouffier-Cha.

L’exécutif pressé

Emmanuel Macron a exhorté mardi soir les parlementaires de la majorité à « vendre cette réforme qui est une réforme de justice, afin de l’adopter définitivement avant l’été »

[chacun appréciera les termes employés : « vendre cette réforme… » correspond bien à l’idée que l’on peut se faire de ce projet de loi destinée à faire passer les retraités et leurs futures retraites par des fonds de pension privés … avec toutes les conséquences boursières que cela peut amener – MC ]

L’exécutif semble vouloir passer à l’étape suivante. En témoigne l’entretien accordé par le président de la République à notre journal dans lequel il entend marquer par l’écologie le tournant vers les 22 derniers mois utiles du quinquennat.

Syndicats arc-boutés

[…] Cinq syndicats appellent à une « journée morte » dans les transports le 17 février. Elle devrait surtout impacter Paris et encore : la CGT demande de privilégier une journée interprofessionnelle de grève fixée par l’intersyndicale le 20 février. […]

L’opinion méfiante

Elle n’a pas bougé si l’on se réfère aux sondages de février, soit bien après le pic de grève (52 % de souhait de retrait à 58 %). Les personnes interrogées ne contestent pas le système universel mais demandent le retrait faute de comprendre la réforme ou de pouvoir établir quand s’arrêtera leur carrière et quel sera le montant de la pension.


Article non signé. Lu dans le Dauphiné Libéré. 13/02/2020