Étiquettes

Faute de temps, les députés étudieront dans l’hémicycle la version initiale du texte du gouvernement.

Depuis une semaine, sans interruption, les députés de la commission spéciale chargée d’examiner le projet de loi sur les retraites siègaient à l’Assemblée nationale pour étudier la première mouture du texte, celle du gouvernement, et tenter de le modifier pour l’enrichir, le supprimer, ou le faire évoluer, selon les élus, à l’aide d’amendements.

Vu le nombre d’amendements déposés, les députés ne vont pas avoir le temps d’aller au bout. En conséquence, le texte qui arrivera dans l’hémicycle le 17 février 2020, sera celui du gouvernement dans sa version initiale, malgré les amendements adoptés. […]

 « La liberté d’amendement ne se discute pas »

« On n’a pas travaillé 10 jours pour rien puisqu’on a obligé le gouvernement à se démasquer sur les conséquences négatives de ce mauvais projet », plaide de son côté, Sébastien Jumel, député communiste. « On a démontré qu’ils allaient faire travailler les gens plus longtemps, le rapporteur a dit lui-même que cette loi avait pour but ‘d’apprendre à bien vieillir au travail’. On a montré qu’ils ont l’intention de taper dans les caisses des régimes indépendants pour financer leur mauvais projet et on a fait la démonstration que l’étude d’impact est nulle, non avenue et pipeautée », se félicite le député membre de la commission qui se dit « pas du tout découragé, mais en pleine forme ». « On a pris des notes, on va affiner nos arguments et on va appuyer là où ça fait mal » pendant les débats dans l’hémicycle prévus à partir du 17 février, prévient-il. 

[…]


Astrid de Villaines . Huffington Post. Titre original : « retraites : les députés ont des ont-ils débattu pour rien pendant dix jours ? ». Source (extrait)