Étiquettes

,

« Ça ne va pas révolutionner la Haute-Marne, mais c’est quand même un bon coup de projecteur ! » ….

…. s’est réjoui le président LR du conseil départemental de la Haute-Marne, Nicolas Lacroix, en restaurant, dès le 9 janvier, la limitation de vitesse à 90 km/h sur une quinzaine de routes départementales.

Premier en France à prendre cette mesure de retour à l’ordre ancien, il a eu droit, pendant quelques heures, à quasiment toutes les télés et radios nationales. Bien joué pour un élu qui pense que la communication peut permettre à son département, en perte de vitesse et d’habitants, d’améliorer son image.

Lacroix a donné de sa personne en installant lui-même, devant les caméras, en costume et souliers vernis mais avec un gilet fluo orange, le premier panneau 90 !

Mais, en prenant cette décision, comme l’y autorise la loi d’orientation sur les mobilités votée en fin d’année, l’élu s’est assis sur l’avis défavorable (mais purement consultatif) de la commission départementale de la sécurité routière.

Ainsi que sur la recommandation du professeur Emmanuel Lagarde, président du comité des experts du Conseil national de la sécurité routière. Lequel est venu à Chaumont, à la demande de la préfète, pour déclarer aux médias : « C’est une occasion perdue de sauver des vies. »

Pressé d’agiter la presse

Nicolas Lacroix se console en arguant que, pour « seulement » 100.000 euros (le prix du remplacement des panneaux 80 par des panneaux 90), la Haute-Marne et sa propre personne se sont payé une belle campagne de pub !

Reste à savoir si les nouveaux habitants vont arriver à fond les ballons ou si les Haut-Marnais vont quitter leur département encore plus vite…


Article signé des initiales J. C. – Le Canard enchaîné. 15/01/2020