Retraite : une lecture.

Préambule : Vous consultez régulièrement le blog « libres jugements », sachez qu’il a toujours ouvert ses colonnes à ses abonnés de même que nous diffusion tous les commentaires reçus.

En ouvrant nos colonnes, nous entendons permettre à tout à chacun d’émettre son appréciation de l’actualité. Chaque opinion facilitant à n’en pas douter, l’appréhension et l’interprétation des informations constituant l’actualité. Adressez-nous vos textes à azer07120@gmail.com. L’administrateur MC


Le texte de Bernard H.

Le principe de la retraite par répartition est de mutualiser la retraite pour que d’une part elle ne dépende pas de l’évolution démographique d’une corporation (les cheminots sont passés de 500 000 à 120 000 alors qu’en revanche le nombre d’avocats a doublé) de façon que l’aléa cotisants/retraités soit minimisé, et d’autre part éviter les aléas financiers des placements (faillite d’enron et de Lehman brothers aux usa, faillite des banques islandaises et de Royal Scott en Europe).

Aujourd’hui les cheminots sont sous le risque d’un arrêté de l’UE déclarant contraire à la concurrence les subventions de l’état et de la CARSAT à la caisse autonome de la SNCF.

Quant aux avocats feront ils grève pour l’autonomie de leur caisse quand le rapport cotisants/retraités sera moins favorable ?

Chacun essaie de tirer la couverture vers soi en se disant que si ça va mal les autres paieront. C’est un raisonnement à courte vue.

Cela n’empêche que ce projet est mal ficelé, la preuve c’est que le gouvernement a déjà concédé une dizaine d’exceptions. Non seulement il est mal ficelé mais en plus il ne tient pas la route financièrement.

Tout le monde sait que l’espérance de vie croissant il va falloir travailler plus longtemps, quand le système de retraites a été créé, il fallait travailler jusqu’à 65 ans avec une espérance de vie de 75 ans. Et la CGT avait promu ce système.

Le traitement du chômage par la retraite est absurde, en 2008 il aurait alors fallu mettre la retraite à 50 ans. Le problème avec ce raisonnement c’est que la retraite est définitive, pas le chômage qui vise à traiter un problème économique transitoire.

Aujourd’hui on manque de médecins, d’ingénieurs, de main d’œuvre qualifiée, avec 8% de chômeurs, il y a un problème dans la maison.


Article rédigé par Bernard H. – Contributeur au Blog