Ghosn qui a (avait) intérêt …

Pourquoi les médias ne « montent en épingle » que le rocambolesque de sa fuite ?

  • Qui a « intérêt » à taire les accusations formulées par les autorités japonaises ?
  • Comment l’homme d’affaires a-t-il pu échapper à la vigilance des autorités japonaises ?
  • Grâce à quelles complicités ?

Mais, au-delà de ces questions (légitimes) se cache une réalité, celle à laquelle Carlos Ghosn se dérobe depuis un an : celle des faits.

Le PDG déchu s’exprime très peu sur ce que la justice japonaise lui reproche. Des accusations qui l’ont amené à payer une amende d’un million de dollars pour mettre fin aux poursuites aux États-Unis. Et, depuis dix ans, la rémunération de Carlos Ghosn suscitait en France polémiques et questions restées jusque-là sans réponse.

Le romanesque de son évasion vient heurter aussi la réalité sociale dans le pays de son enfance où il s’est réfugié.

D’un côté, le parcours académique et la réussite professionnelle de Carlos Ghosn en font une fierté nationale. Il incarne le symbole de réussite de la diaspora libanaise. De l’autre, son retour précipité intervient alors même que le pays connaît des mobilisations d’ampleur… contre la corruption de sa classe politique. Pour beaucoup de Libanais, c’est l’urgence sociale et économique qui reste la priorité.


D’après la lettre Médiapart du 03/01/2020 : source (extrait)


Note : Tant que nous n’aurons pas confirmation officielle, nous ne saurons pas si les accusations portées par les autorités japonaises sont parfaitement valables tant est vérolé le système capitaliste.

Comment croire à l’innocence de Carlos Ghosn, a ses déclarations. Les conditions de son éviction du poste de PDG Renault-Nissan doit poser quelques soucis moraux à quelques-uns.

Mais là encore, saurons-nous un jour la vérité et en fait, qu’est-ce que cela nous apportera si ce n’est la confirmation que dans ce monde du business, la bassesse et la violence des coups larvés est bien le repas entre fauves, situation qui correspond à cet univers impitoyable. MC


7 réflexions sur “Ghosn qui a (avait) intérêt …

  1. jjbey 05/01/2020 / 00:30

    Les « Dalton » des temps modernes, vous savez, ceux « qui réussissent « , exploiteurs patentés qui se servent grassement au nom de leur compétence tout d’un coup pris la main dans les sac.
    Quelle déconvenue, le système capitaliste ce n’est pas l’honnêteté? C’est de l’argent mal gagné.
    Cachez ce sein que je ne saurai voir hurle la bourgeoisie en se délectant du spectacle pas pressée qu’il finisse.
    Ghosn c’est le système et on croira jamais qu’il ait pu s’évader sans qu’au plus haut des états il n’y ait eu des complicités.

    • tatchou92 05/01/2020 / 14:57

      Ça rappelle l’affaire « d’Air cocaïne » avec l’évasion des 2 pilotes incriminés.
      C’est une péripétie tragi-comique qui ne nous fait ni rire ni sourire, qui tombe bien, si je puis dire, alors que nous sommes engagés dans une bataille rude pour les retraites…
      Nausées +++

      • Libres jugements 05/01/2020 / 15:35

        Tu n’as pas tort Danielle de rappeler l’affaire « air cocaïne » dans sa similitude d’évasion rocambolesque… mais c’est là tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à cette affaire Carlos Ghosn. La concernant il est difficile de penser que des éléments relevant de certains secrets (au moins commerciaux internationaux, si ce n’est plus) risque de s’étaler au grand jour, dans les semaines et mois qui viennent.
        Certes dans la sphère des directions de ce genre d’entreprises internationale les fauves se battent sourdement entre eux … Mais tant que les actionnaires tirent de grandissants profits, la horde s’entend habituellement, là qui Ghosn génait-il … pourquoi pas des gouvernements, des états …
        Attention, loin de moi l’idée qu’il soit un saint parmi les saints … Juste pour connaître l’intégrale vérité … si possible !
        Comme il est souvent dit: « il n’y a pas de fumée sans feu ».
        En te souhaitant un bon week-end
        Très amicalement
        Michel

        • tatchou92 05/01/2020 / 18:08

          Bien sûr, et il ne s’agit pas là d’un perdreau de l’année…

  2. Walter PASCOLI 05/01/2020 / 08:48

    Si je me souviens bien , suite à son départ du Japon Carlos Ghosn a déclaré à une chaîne télé  » Ne pas s’être soustrait à la justice mais avoir fui l’injustice « .

    Voilà qui est clair !

  3. Fanny 05/01/2020 / 11:45

    Quelqu’un que l’on veut faire taire est par définition innocent, sinon on le laisserait parler.
    Merci de vos articles qui m’éclairent toujours.

    • Libres jugements 05/01/2020 / 14:26

      bonjour et merci Fanny pour votre commentaire qui touche toujours.

      Plusieurs fois dans les réponses aux commentaires « postés » de blogueuses-blogueurs, nous avons dit combien nous cherchions à trouver ce qui pourrait paraître LE plus près de la vérité de l’information, des événements.
      Ça n’est jamais facile surtout si l’on cherche dans l’immédiateté.
      En effet le plus souvent, il est plus facile de recouper les informations diverses deux ou trois jours après que les dires, ou les événements, eurent lieu.
      Pour autant même à ce moment-là il reste un travail à effectuer par chacune – chacun des lecteurs pour « accrocher » l’événement a ses raisons premières, sa source.

      Vous souhaitant un bon week-end
      Cordialement
      Michel

Laisser un commentaire