7 réflexions sur “Les femmes fantômes

  1. tatchou92 02/01/2020 / 16:50

    Un seul mot : les salauds !

  2. tatchou92 02/01/2020 / 16:51

    Ignoble..

  3. christinenovalarue 02/01/2020 / 17:28

    Je ne connaissais pas cette histoire, elle est terrifiante…

    • Libres jugements 03/01/2020 / 12:40

      Bonjour Christine,
      Sans doute suis-je un vieux, mais j’ai connu ce genre de montres factices d’enfants que nous recevions souvent en cadeau pour nous apprendre l’heure et qui lorsque nous nous mettions dans le noir les points designant les heures s’éclairaient d’une façon magique.
      Il y a bien longtemps que ce genre de gadgets pour enfants n’existe plus… et c’est fort heureux.
      Quant à l’histoire de ces femmes fantômes, comme vous je ne connaissais pas l’origine.
      Très cordialement
      Michel

  4. jjbey 02/01/2020 / 17:39

    Une horreur de l’exploitation capitaliste, pas une erreur mais la volonté sciemment et fermement poursuivie, malgré la connaissance du risque, de mettre en danger ces travailleuses pour engranger des profits. On a condamné à mort pour moins que ça….

  5. Pigraï 02/01/2020 / 20:54

    Ça continue encore aujourd’hui malheureusement avec les produits phytosanitaires sur les cultures par exemple. Des enfants de viticulteurs ont été atteints de leucémie à l ‘âge de 5 ans par les produits utilisés par leurs parents.

    • Libres jugements 03/01/2020 / 12:34

      Bonjour,
      Oui vous avez parfaitement raison et la nécessité de laver tous les produits vendus pour les débarrasser des divers anti pesticides, additifs, conservateurs et autres, est absolument nécessaire mais ne résout pas tous les problèmes.
      Nous sommes bien dans une notion ou le productivisme agricole est lié à un possible rendement financier et qu’importe la manière dont on produit. Il nous semble que cette nécessité de production pour espérer une rentabilité financière changerait s’il était permis aux producteurs agriculteurs de réaliser une production « artisanale » et de vendre à des prix leur assurant une vie décente.

      Cordialement
      Michel

Les commentaires sont fermés.