VAR – 7 – Noël 2019

Le village de Seillans – 1

Pour visionner en grand, un clic sur n’importe quelle photo …



Collection particulière, Photo MC, Reproduction strictement interdite, Appareil Sony Alpha 500 – zoom 18/55 – Pare-soleil – Filtre polarisant. Journée ensoleillé de décembre


2 réflexions sur “VAR – 7 – Noël 2019

  1. bernarddominik 28/12/2019 / 13:22

    Si tu passes à Aups par la rue de l’horloge, tu passeras devant la maison où j’ai grandi (face à la placette). Il faut alors monter sur la butte castrale couverte par une église au nom symbolique « notre dame de délivrance » (les seigneurs étaient les comtes de Blacas, les villageois, du moins les traditionalistes, quand il rencontraient le descendant l’appelaient « monseigneur »….).

    • Libres jugements 28/12/2019 / 14:40

      Bonjour Bernard,
      Pour ces trois journées autour du « jour pivot » du 25 décembre 2019, nous avions prévu un certain nombre de visites souvenirs – datant de plus de 40 ans – et constituant des itinéraires bien précis dans le peu de temps. Temps limité aussi en grande partie par nos finances de retraités et coincé rapidement en soirée par la nuit tombant relativement tôt en cette saison et les distances à parcourir entre nos lieux de visites.
      Je ne sais pas si nous étions loin du village – ou si nous sommes passés non loin de …- dont tu parles Bernard, dans ton commentaire.

      À dire vrai si certains sites sont en grande partie (tout au moins dans les cœurs de village) assez proche de nos souvenirs, les extensions pavillonnaires, un urbanisme citadin « modernisant » se voulant révolutionnaires et utilisant le « high-tech », ont contribué souvent à nous désenchanter de ce Var, tout au moins pour la partie côtière, ou le fric omniprésent, nous indispose.
      Nous sommes mal à l’aise devant ces fastes « de façade », ces innombrables m’as-tu-vu pérorant fort avec canotier, veste blanche, chemise rosâtre, col ouvert, petit chien sur la chaise (faut pas qu’il se salisse sur le sol, le pauvre) – ou robe longue jaunasse et étole pour madame peroxydée – siégeant tels des pachas dans THE BAR RESTAURANT HUPPE du VILLAGE ou il faut siroter pendant des heures pour être salué par le quidam de passage… Bien loin de nos valeurs terriennes et authentiques.

      En toute cordialité
      Michel

Laisser un commentaire