Retour à la (triste) réalité

Après agapes et cadeaux… au moins pour certains un peu plus « chanceux » que les autres, il faut bien revenir à la réalité.

Il était vain de croire au Père Noël au moins sur ce point, le projet de retraite ficelée par le gouvernement est toujours là, malgré la suite des grèves et manifestations dans toute la France et dans différentes corporations. MC




2 réflexions sur “Retour à la (triste) réalité

  1. bernarddominik 26/12/2019 / 08:23

    Revenons aux réalités quand le régime général a été créé la retraite était à 65 ans pour 40 annuités et une espérance de vie de 75 ans. Aujourd’hui l’espérance de vie est à 85 ans et on nous demande de travailler jusqu’à 64 ans. On voit bien toute l’exagération portée par le petit dessin. A force de vouloir forcer la réalité on rend un propos ridicule. C’est Miterrand qui a utilisé la retraite comme outil anti chômage car lui et Giscard piètres négociateurs ont laissé démembrer l’industrie française au profit de l’allemande (les belles embrassades de Schmidt et Kohl cachaient un savoir faire indéniable dans l’hypocrisie). Et celà sans en tirer les conséquences financières.

    • jjbey 27/12/2019 / 19:20

      Quand la France avait un PIB qui était à 28% de celui d’avant guerre on a pu créer la Sécurité sociale et protéger les travailleurs. Il fallait des dizaines de journées/homme pour construire une voiture basique dont le prix la rendait inaccessible aux ouvriers . Aujourd’hui le même véhicule, beaucoup moins basique, demande deux heures de travail…La productivité en augmentation vertigineuse a beaucoup profité aux capitalistes et si la part des richesses produites était mieux répartie on ne discuterai même pas des retraites. Mais voilà les voraces veulent piquer 19 milliards sur le dos des retraités……………..Alors Macron et compagnie à la manœuvre.

Laisser un commentaire