Simulateur de rien …

Cette réforme des retraites, moi, elle m’a mis l’angoisse.

L’âge pivot, dont j’ignorais l’existence, rien que son nom fout la trouille.

Et les autres thèmes ? Une espérance de vie en bonne santé faible ; être à la retraite plus tard, pour être malade plus longtemps. Mais alors le pire, ce fut l’expérience du simulateur de retraite.

J’avoue : il ne m’était jamais venu à l’esprit de calculer ma retraite. Eh bien, je n’ai pas été déçu. Car des simulateurs de retraite, il n’en existe pas un, mais des palanquées. Pratiquement un par banque et par compagnie d’assurances. J’ai donc décidé de les faire tous, pour essayer d’y voir un peu moins clair.

Le résultat fut sans appel : si je prends ma retraite à 62 ans (dans un état de délabrement que je vous laisse imaginer), je toucherai une pension variant, selon les sites, du simple au triple. Entre 1.168 euros et 3.121 euros. Et, de toute façon, cela dépend de la pelletée d’années durant lesquelles je vais encore devoir trimer, qu’il s’agisse de rassembler mes trimestres ou d’accumuler des points.

En attendant, la fourchette qui m’est simulée est un ustensile à deux dents, très écartées.

Première hypothèse, je peux m’acheter un iPhone par mois, un iPhone mais rien d’autre. En revanche, si je dépasse les 3.000 euros, même si je ne suis toujours pas Bill Gates, je ne suis plus qu’à un iPhone des 10 % des Français les plus riches. Pour les rejoindre, il faut palper 4.232 euros par mois.

Pourtant, depuis le temps, on aurait dû apprendre à se méfier des applications et des simulateurs.

Les applis destinées à nous guider dans le choix de nos aliments le disent de manière indubitable : il faut surtout ne rien avaler. Même chose pour la retraite : à moins de se précipiter dans le premier fonds de pension venu, au mieux, nous finirons notre vie, vieux, malades et pauvres.

Si au moins il y avait un simulateur officiel… Emmanuel Macron nous l’avait promis, il devait être en ligne le 18 décembre, mais non. Pas de simulateur d’État avant septembre 2020 au mieux. Et pourquoi ? La raison va vous faire frémir : parce que c’est compliqué de calculer nos retraites. Même l’État n’y arrive pas…

Si on le compare à cette réforme des retraites, le débat sur l’euthanasie était rassurant. Au moins lui nous promettait une fin douce.


Guillaume Erner. Charlie hebdo. 18/12/2019


3 réflexions sur “Simulateur de rien …

  1. fanfan la rêveuse 20/12/2019 / 07:58

    Merci pour l’info, pour ma part, certainement vivant dans ma rêverie, il fallait se fier à « Info retraite », site officiel.

    Etant femme ayant eu des enfants et travaillé à mi-temps, pour vivre correctement il faudrait que je m’arrête à 67 ans (sous l’ancien régime) !

    • Libres jugements 20/12/2019 / 17:39

      Comme vous avez pu le lire Françoise, il n’y a actuellement aucun simulateur de retraite de valable et cela se comprend.
      Comment le gouvernement pourrait-il « sortir » un tel simulateur alors que les pourparlers ne sont pas terminés au niveau de tous les régimes spéciaux qui existent et –certainement– existeront encore, n’en déplaise à certains, après la fin des pourparlers puis son vote aux assemblées et enfin sa mise éventuelle en application a date de parution au Journal Officiel. Souvenons-nous que certaines lois ou décrets n’ont jamais été publiés et par conséquent ne peuvent être mises en place.

      Toutes les projections-simulations actuelles ne sont réalisées (ou réalisables) qu’à partir de supputations souvent par de pseudos journaleux experts … d’où les divergences de résultats. Projection ou simulation ne servant qu’a « vendre » aux Lecteurs ou auditeurs, la fameuse retraite par points qui n’est autre qu’une fumisterie pour l’avenir des retraités et des retraites.

      Fraternellement
      Michel

  2. jjbey 21/12/2019 / 10:36

    Les simulateurs les plus sérieux sont ceux qui émanent des syndicats et tout le reste n’est que machine à faire avaler la pilule de cette réforme qui tire tous les retraités vers le bas ne serait-ce que par la prise en compte de toute la carrière au lieu des 25 meilleures années.

Répondre à fanfan la rêveuse Annuler la réponse.