Bayrou, Goulard, de Sarnez, à la trappe …

En fonction de quoi Marielle de Sarnez passerait au travers des mailles de la justice alors qu’elle a fauté comme bon nombre d’autres élu-e-s de la république, toutes et tous soi-disant exempt de toute falsification financière ou/et juridique ?

Marielle de Sarnez, vice-présidente du MoDem, mise en examen dans l’affaire des emplois fictifs.

Cela concernerait les contrats de cinq assistants examinés par les juges, elle a été placée sous le statut intermédiaire de témoin assisté, selon cette source. 

« La procédure lui donne désormais les moyens d’intervenir activement dans l’enquête », ont réagi auprès de l’AFP ses avocats, Pierre Casanova, Christophe Ingrain et Paul Mallet. « Marielle de Sarnez démontrera que l’infraction qui lui est reprochée est sans fondement », ont-ils ajouté.

Depuis le 15 novembre 2019, plusieurs figures du MoDem, dont l’ex-eurodéputée et actuelle vice-gouverneure de la Banque de France Sylvie Goulard, l’ancien garde des Sceaux Michel Mercier ou encore le directeur financier du parti centriste Alexandre Nardella, ont déjà été mises en examen dans ce dossier.

Marielle de Sarnez, qui fut élue au Parlement européen de 1999 à 2017, a été mise en cause par plusieurs protagonistes du dossier, dont une de ses anciennes assistantes, Karine Aouadj, qui affirme n’avoir jamais réellement exercé de tâches liées au Parlement européen et avoir plutôt été son assistante personnelle.


Le HuffPost. Titre original : « Marielle de Sarnez, vice-présidente du MoDem, mise en examen dans l’affaire des emplois fictifs ». Source (extrait)


Une réflexion sur “Bayrou, Goulard, de Sarnez, à la trappe …

  1. fanfan la rêveuse 06/12/2019 / 08:08

    Bonjour Michel,
    Affaire à suivre !
    Mais sans grand espoir d’une réelle justice.
    Bonne journée à vous

Les commentaires sont fermés.