Sur le harcèlement …

Ne va-t-on pas un peu trop loin, ou plus exactement ne sommes nous pas dans la surenchère ?

Il n’est pas dans notre intention de dire qu’il faut cesser de dénoncer, mais de là à faire autant de battage médiatique … alors qu’il y a tant d’autres sujets de société à mettre sur la place publique … à commencer par la pauvreté et les milliers de personnes obligées d’avoir recours aux associations caritatives, le pouvoir d’achat en constante régression, le cauchemar des logements insalubres ou des loyers inabordables poussant nombre de personnes dans la rue … juste une question… ni une affirmation, ni une réponse. MC



2 réflexions sur “Sur le harcèlement …

  1. alstamatiouphotographies 03/12/2019 / 15:53

    Sympa le dessin.
    Pour avoir vécu en France 10 ans ça ne m’étonne pas que ça fasse toujours parler.
    Quand un sujet intéresse en France on nous bombarde de partout et après tout d’un coup on en parle plus, c’est comme ça. Comme tout sujet, a mon humble avis quand on en fait trop ça fini par être fatiguant, mais du moment que ça vend pourquoi s’en priver.
    Bref je voulais surtout donner mon avis personnel sur ce sujet.

    Je suis revenu a mon pays natal peu de temps après que l’affaire Weinstein ait éclaté, a l’époque, juste Natacha Polony avait défendu les hommes quand c’était( est) la mode de dire que les hommes c’est des porcs. Bref je veux juste dire que a mon avis les seuls qui vont souffrir de tout ça, c’est les hommes timides et réservés( j’en suis un).
    On a pu lire sur plusieurs articles que plein d’hommes qui travaillent dans des bureaux n’osent même plus offrir un café a leur collègues femmes de peur que ça soit vu comme de l’ harcèlement. Le respect c’est une chose qui s’apprend en famille comme a l’école.
    Quand j’étais en France je n’ai aimé que trois filles en 8 ans, a sens unique lol … mais j’ai eu de véritables sentiments pour elles, surtout la dernière. Quand toutes trois m’ont dit non, j’ai respecté et souffert en silence mais je ne leur et jamais pourri la vie. Donc pour moi les bad boys, en disant bad boys je ne parle pas du style bad boy qui excite plein de filles, mais bel et bien bad dans le sens méchant, trouverons toujours un moyen de faire mal aux filles, femmes.
    Sans pour autant dire qu’il ne faut pas faire des lois contre ça. Juste ne pas en faire une tonne car c’est les timides qui ont une peur irrationnelle lié a la timidité, la pour le coup au moins ils ont une vrai peur, en plus de la peur irrationnelle, qui vont en souffrir. Car les infos c’est bien mais malheureusement elles transmettent la peur( économie, terrorisme, harcèlement etc etc) plus que l’info.

    Bonne soirée.

    • Libres jugements 04/12/2019 / 11:56

      Bonjour et merci ami lointain.

      Je ne peux que vous donnez raison sur bien des points.
      Si harceler est le simple fait de dire à une femme qu’elle est bien maquillée, bien coiffée, bien habillée, et qu’ainsi elle est désirable, alors je suis pour le harcèlement tant qu’il reste verbal et ne fait que louer la beauté féminine.
      Si offrir un café, une boisson, à une femme, qu’elle l’accepte doit être interpréter, décoder par l’homme comme étant une invitation à aller plus loin, la marche de l’escalier doit être interprétée selon la situation, mais en aucun cas ne doit être considéré comme un harcèlement.
      C’est un avis tout à fait personnel certes mais il me semble que l’ensemble des médias font bien des choux gras, montent en épingle dans un jeu parfois malsain, parfois télécommandé à dessein par quelques communications théâtralisées, de cette mouvance #MeToo, il y a peu encore les médias ne parlaient que de « femmes libérées », pourtant autant que parmi les hommes, les femmes peuvent être castratrices.
      Sans aucun doute je vais me faire incendier par ses propos, pourtant il faut – il faudrait – dénoncé avec la même vigueur le Féminicides que les Hominicides car quoi qu’on puisse prétendre, des hommes sont, battus, violés, tués par des femmes.
      il s’agit pour moi de dénoncer l’ensemble des mœurs actuelles de la société, permettant à tout à chacun de lire ou regarder des téléfilms, des films, relatant avec force détails, harcèlements, viols, tueries en tout genre, sans aucun filtre… c’est ainsi que l’on créait de faux et héros capable de tuerie et le pire c’est que l’ensemble de la population semble s’habituer à ce genre d’information comme faisant parti d’un monde déviant actuel dont ils n’ont aucune emprise.

      Fraternellement
      Michel

Les commentaires sont fermés.