Décidément le mouvement en marche à tout pour exploser en vol ! Pour ma part je n’en suis pas mécontent, maintenant, qu’en pensent ceux qui les ont élus, ses gugusses …

Gilles Le Gendre. Un homme sans poigne !

Quatre mois que le sketch dure.

Le député macroniste Pieyre-Alexandre Anglade a beau avoir été élu président de la commission des Affaires européennes de l’Assemblée en juillet, à la suite d’un vote interne destiné à redistribuer les postes, sa collègue Sabine Thillaye refuse toujours mordicus de démissionner. Et la mise en place d’un « comité de médiation » par le patron des députés macronistes, Gilles Le Gendre, n’y change rien.

Du coup, le fonctionnement de la commission est de plus en plus altéré, entre réunions annulées ou boycottées.

Jeudi 14 novembre 2019, par exemple, seuls quatre députés (sur les 48 que compte la commission) ont répondu présent à une table ronde autour du directeur exécutif de l’Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l’information (Enisa), Juhan Lepassaar, venu expressément de… Héraldion, en Crète, siège de l’agence.

« Il y a désormais plus d’administrateurs et de conseillers que de députés dans la salle, regrette une députée membre de la commission. Les premiers sont désormais invités à s’installer autour de la table à la place des députés pour ne pas que l’on voie à l’écran que la salle est vide… »

Le Gendre, un gestionnaire de crise comme on n’en fait pas deux !


Article non signé lu dans le Canard enchaîné. 20/11/2019