Étiquettes

, ,

Véritable porte d’entrée des Hautes Cévennes au pied du Mont Lozère

Surnommé le Vaisseau des Cévennes … en raison de sa proue en pierre spectaculaire et unique en Europe, le Château de Portes classé Monument Historique et son col surveillent l’ancien chemin dit de Régordane qu’empruntaient les pèlerins de Saint-Gilles et les Croisés vers la Terre Sainte.

Jusqu’à la fin du XIII e siècle, il y avait là un château quadrangulaire flanqué de tours carrées, bâti en gros moellons de grès. Au XVI e siècle apparurent fenêtres à meneaux, galeries et escalier droit sur la cour d’honneur. Au début du XVII e siècle, à l’angle Sud-Est, fut édifié en grand appareil un haut bâtiment, le Château Neuf, en forme d’éperon très effilé qui fait toute l’originalité et la gloire du monument. A part les restaurations du XIX e siècle, il ne semble pas que le château ait vu d’autres travaux jusqu’à la ruine de 1929. En 1969, le château présentait de larges failles et des ouvertures aux intempéries. Les bâtiments médiévaux avaient perdu toitures et étages, l’aile Sud s’était écroulée. Au couchant, la façade d’arrivée, munie d’une porte à assommoir, est précédée d’une barbacane et encadrée de deux tours rondes, dont une fortement talutée. La cour d’honneur présente une galerie en arcade au sommet des courtines Ouest et Nord. Au midi, une galerie basse aux voûtes restaurées, précède le bâtiment Sud ruiné. A l’angle Sud-Ouest, l’escalier droit dessert les différentes galeries. Au levant, un bâtiment, flanqué au Nord-Est d’une tour carrée, contient les traces d’une grande cheminée du XIV e ou XV e siècle, sans doute celle des cuisines médiévales.


Note : En cliquant sur n’importe quelle photo vous la verrez en « grand » format



Collection personnelle, Reproduction strictement interdite, Photos MC, Appareil Sony Alpha 500. Zoom 18/55. Filtre polarisant. Pare-soleil.