Étiquettes

,

En Autriche, le glacier Pitztal a été détruit à l’aide d’une pelleteuse pour le plaisir des saisonniers.

Les pistes skiables dans les montagnes autrichiennes sont particulièrement appréciées des saisonniers.

A l’approche de l’hiver, les skieurs de toute l’Europe affluent pour profiter des premières neiges, boostant ainsi l’activité économique de la région.

Pour attirer encore davantage de vacanciers, et faire bondir le chiffre d’affaire de la station de ski, une décision drastique vient d’être prise.

Cette dernière va à l’encontre de la tendance actuelle qui tente de remettre la planète au centre de nos priorités.

Pour agrandir le domaine skiable, de lourdes pelleteuses ont été dépêchées sur le glacier PItzal. A quand coups de pelles, la glace est encore aujourd’hui déplacée pour faire disparaître ce glacier naturel.

Les professionnels se réjouissent à l’avance de pouvoir relier deux stations de ski grâce à cet acte contre nature. Il s’agit de niveler 64 hectares du glacier, et d’en retirer 1,6 hectare.

Le projet global n’a pas encore été validé, pourtant les travaux sont déjà en cours, comme le déplore Sylvain Coutterand, glaciologue et géomorphologue

« C’est à l’image de la destruction de la forêt amazonienne. Nous allons droit dans le mur, et allons le payer. L’homme ne tire pas les leçons du passé. Les stations se créent des contraintes économiques, qui passent bien avant l’écologie. Le système n’est pas prêt à changer, à intégrer la question environnementale ».

Un décision inadmissible alors qu’un sommet exceptionnel des Nations Unies s’est tenu aux Etats-Unis, afin de prenant de nouvelles mesures de protection face à l’urgence climatique. 


Source : Burger.com. Lien