Municipales de Paris et Matignon …

Il a suffi que « Le Canard » (31/7) écrive qu’Édouard Philippe …

… avait rencontré les anciens rivaux de Benjamin Griveaux, Hugues Renson et Cédric Villani, ainsi que le candidat d’Agir Pierre-Yves Bournazel, pour que ledit Griveaux s’émeuve auprès de Matignon.

Du coup, le candidat officiel d’ « En Marche ! » à la Mairie de Paris a eu droit, lui aussi, à son entrevue avec le Premier ministre, le 31 juillet.

Un Philippe qui préfère s’amuser de la situation dans laquelle il était.

« Mardi (30 juillet), ironisait-il devant des conseillers, j’ai vu le maire du Havre, qui voulait que je lui dise que je ne serais pas candidat au Havre. Et, mercredi (31 juillet), j’ai vu Griveaux, qui voulait que je lui dise que je ne serais pas candidat à Paris… C’est chouette, tous ces gens qui veulent que je reste Premier ministre ! »

Il a même téléphoné à Nathalie Kościuszko-Morizet dans son exil new-yorkais !

Il ne reste plus aux deux compères qu’à solliciter Delanoë, Tiberi et, pourquoi pas, Chirac…

Candidat à la Mairie de Paris, « Griveaux ne passera pas l’automne », considère Cédric Villani. Une analyse partagée au MoDem, où l’on estime que Griveaux ne correspond pas à la sociologie parisienne.

Du coup, François Bayrou en est à envisager une candidature de… Jean-Louis Borloo, pourtant rangé des voitures (politiques) depuis quatre ou cinq ans.

Mais c’est devenu une habitude : à chaque élection municipale, en 2008, en 2014, 1e nom de Borloo pour la Mairie de Paris sort du chapeau. Avant d’y retourner aussi vite.

Boule de cristal

 « Ma conviction, c’est que ni Benjamin Griveaux ni Anne Hidalgo ne seront élus maires de Paris. Tous les deux inspirent un fort rejet de la part des Parisiens, pour des raisons différentes. Je l’ai vu dans les centaines de réunions d’appartement que j’ai faites. » Tel est le pronostic de Gaspard Gantzer, lui-même candidat dans la capitale, crédité de 3 à 4 % dans les sondages.

Et l’ancien conseiller com’ de Hollande de poursuivre : « Mon intuition, c’est que les Parisiens sont dans l’attente d’une troisième, Voie, qui se cristallisera au tout dernier moment. Ça se jouera entre Pierre–Yves Bournazel, Cédric Villani, et moi. » Pour lui, il y croit donc vraiment ?


Article non signé. Le Canard enchaîné. 07/08/2019


4 réflexions sur “Municipales de Paris et Matignon …

  1. bernarddominik 13/08/2019 / 17:45

    Il paraît que Paris vaut bien une messe…

  2. fanfan la rêveuse 14/08/2019 / 08:19

    Que l’être humain peut-être stupide à ses heures….
    Tout ceci vaut il d’être relevé…

    • Libres jugements 14/08/2019 / 09:48

      Bonjour Françoise,
      En ce moment je n’ai pas envie de développer le choix des articles postés sur ce blog.
      Juste la nécessité de m’occuper l’esprit couplé à celle de ne pas laisser de vide sur les pages de ce blog.
      Une investigation médicale me tracasse plus que d’argumenter sur ce choix.
      Choix expéditif et peut réfléchit, je vous l’accorde.
      Bonne journée
      Michel

      • fanfan la rêveuse 15/08/2019 / 08:07

        Prenez bien soin de vous et des vôtres Michel !
        Je pensais plus, à ces journalistes qui usent par trop souvent d’encre pour pas grand chose…
        A très bientôt Michel ! 🙂

Les commentaires sont fermés.