Étiquettes

Les dernières enquêtes du « Figaro » (29/7) n’ont pas dû plaire à Ian Brossat, adjoint communiste d’Anne Hidalgo chargé du logement.

Les données collectées par les notaires du Grand Paris sont sans appel : année après année, les catégories supérieures (artisans, chefs d’entreprise, cadres et professions intermédiaires) se taillent la part du lion dans la capitale. Elles réalisent 86 % des transactions de logements anciens à Paris, contre 69 % en 1998.

Il n’y a presque plus d’ouvriers ni d’employés qui s’installent à Paris. Une évolution inéluctable, puisque le mètre carré a dépassé les 10.000 euros en avril.

La gauche avait promis de s’attaquer à la spéculation immobilière, ce qui n’a pas empêché Airbnb de faire de Paris l’une de ses plus grosses bases mondiales.

Barcelone, également dirigé par une maire de gauche, a interdit des quartiers entiers du centre-ville à la plateforme américaine.

Le camarade Brossat, tout feu, tout flamme, avait pourtant écrit un livre sur le sujet en 2013 : « Paris n’est pas à vendre ». Six ans plus tard, il faut se rendre à l’évidence : bien sûr que si.


Article non signé. Le Canard enchaîné. 07/08/2019