Étiquettes

,

Grâce au prélèvement à la source, c’est 98,5 % contre 97 %, soit 1,5% de revenus en plus pour l’État.

[…]

L’État fait en effet rentrer beaucoup plus facilement l’impôt sur le revenu dans les caisses avec ce nouveau système : le taux de recouvrement s’est établi à 98,5 % à la fin juin, alors que Bercy tablait sur 97 % au mieux. Une différence qui laisse espérer, selon nos calculs, un peu plus de 1 milliard d’euros de recettes supplémentaires pour l’État à la fin de l’année par rapport à ce qui était prévu, grâce à cet impôt directement prélevé sur les feuilles de paye.

Effet positif attendu « Nous avons récupéré des recettes fiscales supérieures à ce que l’on imaginait. Non pas, pour la première fois dans l’histoire du budget, en augmentant l’impôt, mais en faisant payer ceux des Français qui, par fraude ou par phobie des formalités, ne s’en acquittaient pas. C’est une très bonne chose pour l’État, pour la justice que souhaitent nos concitoyens », a commenté Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, dans « Le Journal du dimanche ».

Ces recettes qui rentrent plus facilement étaient l’un des effets positifs de la réforme attendus par l’exécutif. Jusqu’ici, le taux de recouvrement n’était que de 95 % à la fin de l’année de la campagne d’imposition, et n’atteignait le niveau de 98,7 % qu’après de longs mois supplémentaires de relances diverses. « Avec 98,5 %, le taux s’approche de celui des cotisations sociales qui est de 99 % », objectif à terme pour l’impôt sur le revenu, a souligné Gérald Darmanin. […]

[…] Cet impôt qui rentre mieux constitue également une cagnotte bienvenue pour tenir l’objectif d’un déficit à 3,1 % du PIB fin 2019.

Il reste à savoir si la tendance sur les quelque 70 milliards d’euros d’impôt sur le revenu sera la même pour la totalité des 1.000 milliards d’euros de prélèvements obligatoires. […]


Renaud Honoré. Les Echos. Titre original : «L’impôt à la source fait rentrer 1 milliard d’euros en plus dans les caisses de l’Etat ». Source (extrait)