Réponse de Macron à Hulot sur le CETA

Version Nicolas Hulot, […] Dans une tribune publiée par France Info lundi, l’ancien ministre de la Transition écologique démissionnaire appelle les députés à voter contre le Ceta.

Nicolas Hulot ne fait pas mystère qu’il a bien essayé de négocier au mieux le traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada, celui qui doit être soumis au vote de l’Assemblée nationale mardi. Il rappelle que« Le plan d’action que j’ai moi-même endossé à l’automne 2017, n’a pas produit les résultats escomptés et les attentes légitimes n’ont pas été comblées » […] . L’écologiste reconnaît […] avoir échoué à « apporter les garanties nécessaires » sur des sujets comme « le véto climatique, les farines animales, les nouveaux OGM ». [est-ce pour cela qu’il a donné sa démission du ministère ? – MC]

Version Emmanuel Macron, qui a « lu la tribune » de son ancien ministre, lui a répondu lundi après-midi à l’occasion d’une conférence de presse à l’Élysée avec le président de l’Union des Comores. « Lorsque j’ai été élu, et lorsque Nicolas Hulot a rejoint le gouvernement comme ministre d’État, le texte était signé, largement négocié. Il n’avait donc plus qu’à être ratifié. Un très gros travail a été fait par le gouvernement, par Nicolas Hulot ministre d’État, par les parlementaires pour obtenir des garanties supplémentaires », a souligné Emmanuel Macron. Avant de fustiger: « J’ai un sens des responsabilités. Quand on s’est battu pour améliorer un texte (…), on ne peut pas dire quelques mois plus tard le contraire. Ou alors, il fallait le dire quand on était en responsabilité ». Une lourde charge contre cet ancien ministre […][mais est-ce bien la vérité ? – MC]

Si elle a irrité quelques-uns, la tribune de Nicolas Hulot a pu renforcer les doutes chez certains autres au sein de la majorité. […]


Pierre Lepelletier. Le Figaro. Titre original : « Macron cible Hulot après sa tribune contre le Ceta ». Source (extrait)


2 réflexions sur “Réponse de Macron à Hulot sur le CETA

  1. bernarddominik 24/07/2019 / 11:47

    Macron a beau jeu de critiquer : il pratique le monologue, et dans le monologue on est seul.
    Qu’il accepte un débat avec Nicolas Hulot et on pourra juger sur pièces, pour l’instant, le menteur c’est Macron. Car qui peut croire ce type de discours quand le ministre a démissionné pour impossibilités de réaliser son programme?

  2. jjbey 26/07/2019 / 00:07

    Je ne vais pas jouer les arbitres mais je crois que Nicolas Hulot a bien tenté de nombreuses choses lorsqu’il était au gouvernement.
    Il a démissionné lorsqu’il s’est rendu compte qu’il ne pouvait pas avancer et qu’il n’était qu’un faire valoir pour LREM, La République En Macronie.

Laisser un commentaire