C’est quoi la royauté ?

La nomination d’Élisabeth Borne à la tête du ministère de la Transition écologique et des Solidarités, en plus du ministère des Transports, est loin de faire l’unanimité.

Selon le dernier baromètre réalisé par BVA pour La Tribune, Orange et RTL, 60% des Français interrogés ne font pas confiance à la nouvelle ministre pour faire de la cause environnementale une priorité de son action dans les prochains mois. 

À l’opposé, 39% des personnes expriment du soutien pour la nouvelle locataire de l’hôtel de Roquelaure. « Un résultat qui traduit sans doute une inquiétude de voir l’écologie reléguée au second plan, Elisabeth Borne conservant son portefeuille des Transports »,  […]

Dans le détail,

Ceux qui expriment le plus de défiance

  • La France insoumise – FI (80%).
  • Rassemblement National – RN (73%),
  • Parti socialiste – PS (63%)
  • Les Républicains – LR (51%).
  • La République en marche, LR-EM (17%) 

Ceux qui font confiance à la cumularde

  • LR-EM, 83%
  • LR, 51%
  • PS, 37%
  • RN, 27%
  • FI, 20% à la France insoumise.

Au niveau de sa cote d’influence, la nouvelle ministre en charge de l’Écologie pointe à la 29e place avec 15%.

… et La Tribune de faire son « bon » travail de soutien au locataire temporaire de l’Élysée (lire la suite de l’article) … et rassurer les braves gens, surtout ceux qui lisent « La Tribune », en générale les argentées … MC

Il y a presque un an, l’affaire Benalla avait plongé la Présidence de la République dans une crise inédite depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Élysée. La cote de popularité du chef de l’État avait perdu cinq points entre juillet et août passant de 39% à 34%. La crise des « gilets jaunes » à la fin de l’automne avait fini par plomber la popularité d’Emmanuel Macron pour de longs mois.

Les conséquences du départ de l’ancien ministre de la Transition écologique et des Solidarités semblent plus limitées. En effet, la part des opinions favorables au Président de la République a seulement perdu un point entre juin et juillet passant de 35% à 34%. À l’opposé, la proportion d’opinions défavorables est passée de 65% à 66%. Le locataire du palais présidentiel gagne beaucoup de terrain chez les sympathisants du Parti socialiste (+12 points).

À l’hôtel de Matignon, la tendance est relativement similaire. La popularité d’Édouard Philippe est restée stable sur les deux derniers mois à 60% et demeure à un niveau supérieur aux scores recensés il y a un an (54%). Les opinions négatives sont en légère baisse (-1 point) passant de 40% à 39%.

Les Français approuvent avec une forte majorité (88%) le départ de François de Rugy de son poste de ministre. […]

Parmi les personnalités les plus plébiscitées pour avoir de l’influence sur la vie politique française :

  • Nicolas Hulot avec 45% d’opinions positives.
  • Xavier Bertrand (30%)
  • Nicolas Sarkozy (28%).
  • Gaspard Gantzer, (6%)
  • Fabien Roussel (6%)

Bien qu’en perte de vitesse avec six points en moins par rapport au baromètre précédent, le parti des Verts domine toujours les autres formations.

  • Europe Écologie-Les-Verts (EE-LV) a collecté 55% d’opinions favorables en juillet (contre 61% en juin).
  •  la République en marche (35%)
  • MoDem (32%).

Rapport de résultats – BVA Orange La Tribune RTL – Baromètre politique Vague 125 – Juillet 2019 publié par « latribune.fr »


Grégoire Normand. La Tribune. Titre original : «« Les Français sceptiques sur l’arrivée d’Élisabeth Borne à la Transition écologique » . Source (Extrait)