Étiquettes

Avant de continuer la lecture juste une précision, le texte de l’article qui suit a été posté sur le Huffington Post. Vous n’êtes ni obligées de le lire, ni être en accord avec son contenu. Les coincées-coincés … passer votre chemin.

Si j’ai posté cet article ce n’est pas (loin de là) pour « faire le buzz », juste permettez-moi d’être étonné que nombre de femmes est besoin de lire ce genre d’article pour leur permettre (à certaines peut-être) de se désinhiber, acquérir une sexualité, épanouie. Étonné parce, que selon le langage coutumier, selon les divers articles vulgarisateurs, les mœurs actuelles laisseraient penser qu’il y a plus de liberté à en discuter, que cela soit dans un cercle restreint ou en public. MC

Lettre à mon clitoris, meilleur somnifère, anti-dépresseur et anti-stress que je connaisse

Cher Clito,

C’était plutôt démentiel et fort en émotion ce petit moment qu’on vient de passer en face to face. J’y ai pensé toute la journée. Il faut dire que j’ai passé une sacrée journée de merde et c’est avec toi que j’ai su trouver mon réconfort. Je suis dans mon bain, les jambes engourdies, le bout de mes doigts ressemble à des raisins secs et toi tu es H.S.

Je ne peux pas m’empêcher de penser à toi et à tout ce que tu as dû endurer de par le monde et le temps.

Franchement, j’ai honte: on vit ensemble depuis maintenant 22 ans et je ne connais ton existence que depuis seulement 5 mois. Je t’épargne le fait que j’ai découvert à quoi tu ressemblais il y a 2 mois.

Je tiens donc à remercier tout particulièrement mes livres de SVT qui ne t’ont jamais mentionné

Sans oublier mes cours inexistants d’éducation sexuelle (si on peut appeler ça ainsi ) où les notions de plaisir, de consentement, de diversité des moyens de contraception, de syndrome prémenstruel, de choc toxique et de première visite gynécologique sont bien évidemment restées aux abonnés absents.

Honnêtement je comprends que tu sois dégouté, mais étant donné que ta présence n’est en aucun cas vitale et nécessaire à la reproduction humaine, en quel honneur est-ce qu’on parlerait de toi? Nous, femmes, n’allons tout de même pas, déroger à la règle et considérer que nous sommes présentes sur terre pour autre chose que la procréation, voyons!

Prendre du plaisir, « orgasmer » et jouir? Oh non non non clito, tu m’en demandes trop là.

Atatata, t’as pas entendu la meilleure. Le mot ”clitoris” vient du grec ”kleitoris” qui veut littéralement dire ”petite colline”. Laisse-moi comparer avec mon livre de SVT, la définition c’est: “petit organe féminin de petite taille situé au niveau des parties génitales externes qui joue un rôle important dans le plaisir sexuel féminin.”

Hahahahahahahaha, tu n’as rien d’une petite colline ou d’un petit organe tout mignon. Tu es composé de de 6 parties: une tête, un coude, un tronc, une fourche, deux jambes, deux bulbes et ta taille totale avoisine les 11cm.

Pour mémo, la taille moyenne d’un pénis en érection en France est de 13cm: je dis ça, je dis rien.

Tu sais ce qui m’a manqué à l’école? Qu’on mette les deux organes sur un piédestal.

Je m’explique.

Le clitoris est l’organe responsable du plaisir chez la femme. Il se gorge de sang lors de l’excitation, ce qui fait de toi un organe érectile.

On a glorifié et sacralisé le pénis qui est le symbole phallique depuis la nuit des temps et on a caché méprisé et rendu glamour, le clitoris et la vulve. Pourquoi ?

Le pouvoir des mots est énorme et ça commence à l’école. Qu’on arrête de considérer à l’école le clitoris comme un organe de second plan qui ne mérite même pas d’être bien défini et représenté.

Ça me parait être le minimum syndical et du bon sens, mais apparemment pas pour tout le monde.

Bref, c’était mon coup de gueule.

Je t’en dois plus d’une et je pense que je ne t’ai jamais remercié ou encore pris le temps de te demander comment vas-tu? Tout simplement!

Alors merci!

  • Merci d’avoir vécu dans le silence tout ce temps.
  • Merci pour ta patience, d’avoir été dans l’ombre pendant tant d’années.
  • Merci car tu es le meilleur somnifère, anti-dépresseur et anti-stress que je connaisse. C’est gratuit, bio et éco responsable : alors bouffe mon clito et pas ma planète!
  • Merci pour les larmes de joies et de bonheur après chaque rendez-vous avec toi.
  • Merci de montrer que le fameux “tout ce qui est petit est mignon.” c’est des conneries.
  • Merci d’exister tout simplement, je suis tellement fière de te porter.

J’en profite également pour remercier ma couette, mon oreiller, la selle d’équitation, celle de mon vélo mais également mon pommeau de douche, les cuisses de mes partenaires, mes sextoys, et bien évidemment les 5 doigts de ma main.

Clitoris minuscules, fendus, enfouis, aplatis, en perle, en triangle, insensibles ou émergents: vous êtes tous beaux.

  • À vous femmes aux clitoris mutilés, atrophiés, percés, douloureux ou recousus, je pense à vous.
  • Je m’adresse également à celles à qui on l’a coupé, celles qui n’en ont plus.
  • Celles qui ne l’ont jamais trouvé ou qui n’ont jamais osé le chercher.
  • Ceux qui ont un clitoris et celles qui ont un pénis et qui ne rêvent que d’avoir un clitoris.
  • À  vous hommes qui ne confondez pas préliminaires et plaisir féminin.
  • À vous hommes féministes qui en avez marre qu’on confonde les hommes et le patriarcat.
  • À vous hommes pour qui le mot « féministe » n’est pas une insulte.
  • À vous hommes à qui il faut rappeler encore trop souvent que vous êtes sortis du vagin de votre mère.

Je ne veux surtout pas oublier que:

  • En 2019, tout le monde sait dessiner un pénis et personne un clitoris .
  • En 2019, quand je dis ”Je m’en bats les couilles!”, ça ne choque personne, quand je dis ”Je m’en bats le clito!” tout le monde rigole, ricane ou pire encore est outré.
  • En 2019, la plus féministe des féministes dit ”Je m’en bats les couilles!”
  • En 2019, certains hommes disent “Je m’en bats le clito!” et ça, ça me fait bander.
  • En 2019, encore trop peu de femmes savent dessiner leur sexe (papier, crayon et miroir: le time’s up clitoridien c’est maintenant).
  • En 2019, on a encore honte de dire haut et fort qu’on se touche, mais tu vois j’ai jamais entendu un homme dire qu’il a honte de se branler.
  • En 2019, il y a 500.000 femmes qui sont excisées en Europe.
  • En 2019, il y a plus de 200 millions de femmes et de filles excisées dans le monde.
  • En 2019, plus de 3 millions de filles risquent de se faire exciser.
  • En 2019, une fille se fait exciser toutes les 11 secondes.

Si je suis honnête avec moi je m’en bats pas du tout le clito de toi. Je me bats, pour toi, pour eux, pour elles, pour nous.


Huffington Post. Source intégrale