Étiquettes

Les médicaments ne sont pas des produits comme les autres.

Parce que notre santé et, parfois, notre vie dépendent de leur accessibilité[…]. Pourtant, les pénuries ne cessent d’augmenter, créant inconfort, angoisses, voire dégradation de l’état de santé pour certains patients contraints de se tourner vers des traitements alternatifs mal adaptés.

Cette situation a poussé le gouvernement à présenter, lundi 8 juillet 2019, des pistes d’amélioration, qui, même si la plupart vont dans le bon sens, laissent encore beaucoup de questions en suspens.

Il y a dix ans, les ruptures de stock concernaient à peine une cinquantaine de médicaments. Aujourd’hui le phénomène touche plus de 600 produits, […]

Les causes sont multifactorielles.

Dysfonctionnements dans les chaînes de production, difficultés d’approvisionnement en matières premières ou normes trop rigides sont mis en avant par les laboratoires.

Mais les pénuries sont aussi plus généralement le fruit de la façon dont s’est structurée cette industrie ces dernières années pour être toujours plus rentable.

  • Au début des années 1990, 80 % des matières actives à usage pharmaceutique destinées aux Européens étaient fabriquées dans l’UE.
  • Aujourd’hui la proportion est exactement inverse au profit des pays à bas coûts, principalement situés en Asie. Cette délocalisation massive, couplée à une rationalisation à outrance des coûts de production, a durablement fragilisé les conditions d’approvisionnement.
  • Ensuite, sans crier gare, les laboratoires n’hésitent pas à abandonner la fabrication de certains médicaments, qui ne sont pas jugés assez rentables. Il est d’ailleurs frappant d’observer que les médicaments les plus profitables, eux, ne font jamais l’objet de pénuries.
  • Enfin, même s’ils le contestent, les laboratoires sont accusés de favoriser les pays qui leur rapportent le plus, au détriment de ceux dont le système de santé les oblige à rogner leurs marges.

Affaire à suivre dans tous les cas d’autant que (selon le magazine financier Forbes), le secteur pharmaceutique est le plus profitable de tous les commerces, loin devant la finance ou l’informatique.


Éditorial : Le Monde. Titre original «L’inquiétante pénurie de médicaments». Source (extrait)