Étiquettes

,

Vue d’aujourd’hui, l’histoire de Marie-Claire Chevalier paraît complètement dingue.

Violée à 15 ans par un jeune homme, elle se retrouve enceinte, avorte clandestinement et manque d’y laisser sa peau. Arrêtée avec sa mère et la “faiseuse d’ange”, toutes les trois se retrouvent au tribunal.

Dingue parce qu’elle est dénoncée par son violeur qui, en garde à vue pour un vol de voiture, récidiviste, négocie sa remise en liberté immédiate en échange de sa dénonciation. Pas une fois le viol ne sera évoqué durant son procès. Et le violeur ne sera jamais inquiété.

Le “Manifeste des 343”

On est en 1971, la loi qui interdit l’avortement date de 1920. Son avocate s’appelle Gisèle Halimi. Elle vient de signer le Manifeste des 343 paru dans Le Nouvel Observateur et fait de ce procès, avec l’accord des trois accusées, une tribune politique qui accuse une loi injuste. Relaxée, la vie de la jeune fille ne sera pas une sinécure. Montrée du doigt, insultée, elle se terre longtemps dans le silence.


Fabienne Arvers. Les Inrocks. Titre original : « Pauline Bureau met en scène le fameux “procès de Bobigny” de 1972 sur l’avortement ». Source (Extrait)