Le Figaro Mag: mea culpa !

Le métier de journaliste de conviction, ça n’est pas de tout repos !

Les penseurs et analystes du « Figaro » se livrent à un douloureux exercice d’autoflagellation depuis que leur favori aux élections européennes, le candidat LR François-Xavier Bellamy, s’est ramassé une gamelle historique (8,5 % des suffrages).

Après avoir encensé pendant des semaines ce « nouveau talent », salué l’ « effet Bellamy » et tambouriné à la une : « La droite est de retour », le directeur de la rédaction du « Figaro Magazine » a publié son méa culpa (31/5).

Constatant la victoire de Macron et de Le Pen, Guillaume Roquette écrit : « On a pu croire, au cours de cette campagne européenne, et ce fut le cas ici même, que la droite du Trocadéro pouvait venir troubler ce duel avec à sa tête une personnalité aussi convain­cante que François-Xavier Bellamy, mais ce fut à l’évidence une erreur. »


Ce que le directeur de rédaction du Figaro, notamment du « Figaro Mag », ne dit pas c’est que, très souvent leurs scribouillards agissant le plus souvent sur ordre (mais pas que), entendent dans leurs écrits, promouvoir une société droitière aux relents paternalistes façon années de 1900-1955-60, personnages pourtant dépasser qu’ils sont dans leur confortable « costume trois pièces–cravate-belle gueule-belles pompes-messe le dimanche et denier du culte » d’un autre temps, aux profits de foutraques ultralibéraux (réac jusqu’au bout de la chaussure, anti tout d’abord), qu’incarnent de sombres et dangereux personnages de l’extrême droite … rappelant eux aussi un autre temps, hélas si sombre, qu’il faudrait éviter de revoir en dirigeant d’état ! MC


Article non signé. Le Canard enchaîné. 05/06/2019


2 réflexions sur “Le Figaro Mag: mea culpa !

  1. jjbey 09/06/2019 / 11:04

    Errare humanum es …… Et le droit à l’erreur qu’est-ce que tu en fais? Il y a tellement de commentateurs qui se trompent que l’on bien excuser ceux du Figaro. Sans compter les journalistes qui ne tendent jamais le micro même aux représentants de partis qui comptent un groupe à l’Assemblée Nationale et au Sénat. Démocratie quand tu nous tiens! Au fait qui paie le salaire d’un journaliste du Figaro? Ah, il vend des Rafales…………………..

  2. fanfan la rêveuse 10/06/2019 / 09:55

    Bonjour Michel,
    Je pense très sincèrement que les partis politiques de droite et gauche n’ont plus de poids. A force de rendre les gens pour des idiots, ce résultat est logique…
    Je me demande même si les hommes politique ne ce sont pas eux-même détruit, ont dégoutés les français, tant de paroles, de promesses et si peu d’actes positifs…
    Très bon dimanche Michel ! 🙂

Les commentaires sont fermés.