Étiquettes

,

Une arme nouvelle. Voici très exactement ce que constitue la menace de la Chine de réduire les exportations de terres rares aux États-Unis.

Ces terres rares sont des métaux très employés dans des industries devenues cruciales comme celles du téléphone mobile ou de l’éolienne. Ils sont en réalité assez abondants dans la croûte terrestre, mais très disséminés. Leur extraction nécessite de manier d’énormes volumes de terre, requiert des acides puissants, peut relâcher de la radioactivité. De quoi poser des problèmes environnementaux majeurs et rendre la production très coûteuse dans les pays occidentaux.

Des mines ont fait faillite, des usines de recyclage aussi. Cette activité « sale » a donc été laissée à la Chine, devenue de loin le premier producteur mondial de ces ressources stratégiques.

Comme souvent, Pékin a patiemment construit sa position dominante. Deng Xiaoping, le grand timonier qui avait lancé l’ouverture du pays il y a quarante ans, affirmait que « le Moyen-Orient a le pétrole, nous avons les terres rares ». […]

Guerre commerciale.

[…] … Déclarée par Donald Trump avec la hausse des droits de douane. Le président des États-Unis a continué avec le bannissement de l’équipementier télécom Huawei, dans ces hautes technologies qui sont au cœur des tensions entre les deux pays.

  • La Chine riposte avec la menace de quotas d’exportation, […].
  • Elle pourrait aussi revendre massivement des obligations du Trésor américain.

La palette des armes s’étoffe. […] Après deux effroyables conflits au XXe siècle, les grandes puissances ont décidé de ne plus se servir des armes … sauf dans de petits conflits localisés !

La constitution d’un arsenal est rarement rassurant. Or c’est ce que font aujourd’hui les grandes puissances en matière commerciale. […]


Jean-Marc Vittori. Les Echos. Titre original : « Des terres rares pour des guerres moins rares ». Source (extrait)