Étiquettes

Le sous-titre pourrait être : « Reflets des temps modernes » – MC

À son entrée dans le box, Younes est déjà bien énervé en face de Nicole, qu’il a harcelée.

  • « Je porte plainte ! Elle m’a foutu ma vie en l’air !
  • Vous aviez déclaré être détruit par l’alcool et les stups !
    • Jamais dit ça ! C’est quoi vos sources ? Vous vous permettez de dire ça sans citer vos sources !

Le président soupire :

  • « Votre sœur vous dit gentil, normal.
    • Avec les gens gentils, oui ! Et j’ai jamais frappé une fille, je frappe que les garçons
  • Monsieur, j’en suis à votre personnalité, pas aux faits !
    • Moi, j’en suis aux faits ! »

Le juge vire au rouge :

  • C’est moi qui mène les débats !
    • C’est pas en criant que…
  • Stop ! hurle l’avocat.
    • Ça fait deux mois que je suis incarcéré, j’en ai marre, moi !

Le président se calme en lisant les condamnations.

  • La prison, vous connaissez, hein ! Vous reconnaissez les faits ?
    • Quoi ? Faut pas oublier que son frère est policier, elle est maligne, avec son air innocent !

En 2017, Nicole, à une soirée, donne son numéro de téléphone à Younes, et ça a commencé. Il la suit, menace de la tuer, tente de l’étrangler, poste sur Facebook …

  • Qui veut la grosse pute de Tourcoing ?

Elle dépose une plainte. La police ne bouge pas.

En 2018, il l’attend devant l’école de son fils.

  • Va te cacher avec ton gosse, rien à foutre, je t’emmerde !

Nouvelle plainte. La police ne bouge pas.

Il va voir ses employeurs …

  • Elle le mérite ! Tous les jours je l’insulte sur Internet, de « nique ta mère, bâtarde, grosse pute, clocharde », c’est normal ! Elle me traite de pédé ! Elle me doit 4 000 euros, quand je sors, je lui ferai la grande misère »

A la barre, Nicole a la voix hachée de sanglots : J’ai peur pour mon fils, pour ma famille… Je sors plus de chez moi… C’est une obsession qu’il a… »

Elle déménage deux fois. En vain. Il balance du café sur ses fenêtres. Son mari, son beau-père, son cousin ont parlementé, crié, menacé.

  • Je les ai envoyés chier ! braille Younes. J’écrase pas ma bouche pour une nana folle qui ment !»

Il tourne les talons vers la porte du dépôt.

  • Qu’il parte ! hurle le juge, furieux.

Mais il reste.

L’avocate de Nicole plaide « l’enfer, le calvaire », et Younes s’écroule de rire. « Terminé, sortez-le ! » ordonne le juge.

On l’emmène, il frappe les poteaux, les portes, les murs.

La procureure : « On ne peut qu’avoir honte de cette procédure et du temps insensé qu’a mis le commissariat de Tourcoing pour réagir ! ». Elle veut une condamnation de 3 ans, dont 2 ferme.

  • L’avocat : « C’est un fou, au sens médical, et il n’y a même pas d’expertise ! »

La procureure signale « un mandat d’arrêt belge pour une séquestration qui lui vaut 4 ans de prison… »

En attendant la prison à Bruxelles, ce sera, ici, 4 ans, dont 2 ferme, et 800 euros pour Nicole.

  • Oh, eh ! c’est quoi ce truc de fou, là ! crache le condamné. Sale tapin !

Dominique Simonnot. Le Canard enchaîné. 22/05/2019