Une grande majorité d’entreprises (françaises comme internationales) font peu cas d’assurer le financement de leurs fonds de commerce, leurs dirigeants s’ingéniant avant tout, à faire fructifier leur mise de fond et peu importe si la boîte coule… le règne de la finance pour la finance. MC

Le record va être difficile à battre : en 2018, les trois chefs téléphonistes de SFR se sont versé des revenus à haut débit !

89 millions d’euros, c’est la modeste rémunération que se sont partagée Patrick Drahi, le président d’Altice (la maison mère de l’opérateur), Dexter Goei, le directeur général d’Altice USA, et Alain Weill, le directeur général d’Altice Europe. La précision figure en toutes lettres dans le rapport annuel 2018 d’Altice Europe. Le trio dirigeant était-il en mode « mains libres » ?

Malgré une baisse de 3 % du chiffre d’affaires, Patrick Drahi, le fondateur du groupe de télécoms, empoche 35 millions d’euros. Dexter Goei, entré dans l’entreprise en 2009, encaisse 31 millions. Et Alain Weill, qui, en avril 2016, a cédé son groupe Next-RadioTV (BFM, RMC, Numéro 23) à SFR, palpe tout de même 23 millions. C’est d’ailleurs avec cet humble écot que Weill s’est offert, en février, la majorité du capital de « L’Express »… racheté à son patron, Patrick Drahi.

La (bonne) fortune du fondateur de Next-RadioTV ne se limite pas à ces picaillons. Le 5 avril 2018, comme le prévoyaient ses accords avec Drahi, Weill a vendu les 25 % du groupe qu’il détenait encore à Altice Content, une autre entité de la multinationale des télécoms. Recette ? 100 millions d’euros.

Enfin, les prochaines années ne devraient pas condamner à l’indigence le PDG d’Altice France. Selon le document financier, toujours, outre une rémunération fixe et variable de 3 millions d’euros, il recevra 50 millions d’actions, dont la moitié indexée sur la progression des résultats de l’entreprise d’ici à 2021.

Pour ces trois pilotes de lignes téléphoniques, c’est Altice au pays des merveilles…


Article signé des initiales O. B.-K. « Le Canard enchaîné ». 15/05/2019


Qui est Patrick Drahi : Voir LIEN https://www.franceinter.fr/emissions/l-enquete/l-enquete-03-septembre-2016 (et depuis cette enquête de 2016, rien ne s’est arrangé, ce qui amena en 2017, SFR à pratiquer un grand nettoyage en licenciant de nombreux salariés)