Étiquettes

Comment ne pas être du côté des salariés lorsque l’on lit, de telles informations…

Auchan : on ferme ici, on ouvre ailleurs

Treize supermarchés, quatre Chronodrive, deux halles, un hypermarché et un centre de préparation Auchan-Direct !

Pendant qu’Auchan brade tous ces sites déficitaires (quitte à les fermer s’il n’y a pas de repreneurs), et que Carrefour prévoit 3 000 départs « volontaires », les projets d’hyper et supermarchés se multiplient. Par exemple à Alès (Gard), où les ouvriers s’affairent, actuellement, à construire un nouveau centre commercial, dénommé « Porte Sud » — 7.000 m2 avec parkings.

Pourtant, en septembre, la ville d’Alès a signé avec l’État une très alléchante convention-cadre « Action cœur de ville», qui lui permettra de toucher 30 millions d’euros sur trois ans.

Lancé voilà un an, la convention-cadre « Action cœur de ville » est un dispositif ayant pour but de lutter contre la désertification de 222 villes moyennes répertoriées.

Comment ? En soutenant la « vitalité commerciale » du centre-ville, en limitant l’« implantation des surfaces commerciales en périphérie »…

Selon Rémy Coulet, membre d’un collectif luttant contre ce nouveau centre commercial, « d’un côté, le maire refait des places et des rues avec l’argent de l’Etat ; de l’autre, il envoie les commerces en périphérie ! ».

La mairie d’Alès est loin d’être la seule à bétonner gaiement. Sur les 222 villes bénéficiaires du dispositif Action cœur de ville, 86 d’entre elles ont autorisé, depuis mars 2018, l’extension de leurs zones commerciales installées en périphérie. Place à de nouveaux Lidl, Brico Cash, Gamm vert, etc. !

Alès béton

  • A Cahors (Lot), les élus ont approuvé en juillet un projet de retail park (on ne dit plus « centre commercial ») de 6.487 m2. Projet retoqué en janvier par la Commission nationale d’aménagement commercial, qui s’inquiète de l’impact pour le centre-ville…
  • A Perpi­gnan (Pyrénées-Orientales), les élus viennent de resigner un permis de construire pour un nouveau centre commercial déjà retoqué deux fois (8 710 m2).
  • A Arles (Bouches-du-Rhône), les élus ont approuvé l’extension d’un centre Leclerc (8 922 m2), en attendant le méga-complexe Shop­ping Promenade de 19 000 m2, prévu pour fin 2019…
  • La palme revient évidemment à Gonesse (Val-d’Oise), qui croit toujours en son projet mahousse d’EuropaCity (750 000 m2), porté par… devinez qui ? Auchan ! Et ce malgré l’annulation, voilà deux mois, du plan local d’urbanisme.

Grâce au dispositif Action cœur de ville, Gonesse va recevoir 1 million d’euros pendant cinq ans pour refaire les pavés du centre-ville, installer une crèche et un « espace vente de producteurs locaux en circuit court ». Admirable, sachant qu’EuropaCity va faire disparaître 80 hectares de terres agricoles… Face à ces aberrations, le ministère de la Cohésion des territoires explique que « le dispositif Cœur de ville se veut incitatif et non coercitif ». En effet !

Bures contre Bure

ATTENTION ! Ne pas  confondre Bures, avec un « s », riant village de 70 habitants situé en Meurthe-et-Moselle, avec Bure, commune meusienne de 80 habitants célèbre car l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) y prépare l’installation d’une poubelle nucléaire (Cigéo). « Le Bure meusien nous pénalise, confie le maire, Michel Marchal. Souvent, quand on nous appelle, on nous demande si ce n’est pas ici qu’il y a des déchets radioactifs. »

Afin de se démarquer de Bure, et de promouvoir sa base de loisirs, son étang, ses hébergements et son observatoire des oiseaux, la commune de Bures a donc décidé de lancer une campagne de communication dans le Lunévillois et à Nancy. Coût estimé : 20 000 euros, soit un cinquième du budget communal !

Or, l’Andra a accepté de soutenir l’initiative en attribuant une aide financière (3 000 euros) dans le cadre de sa politique de parrainages… C’est d’autant plus étonnant que ces parrainages se limitent d’ordinaire aux alentours de ses sites d’implantation (Meuse, Haute-Marne, Aube, Manche).

L’Andra aurait-elle honte de ce qu’elle est en train de fabriquer à Bure ?


Article signé des initiales Pr C. Le Canard enchaîné. 08/05/2019