Étiquettes

Note : le texte ci-dessous, est une copie «in texto» d’un article paru dans le journal quotidien «Le Parisien». Aucune tête de chapitre, aucun sous-titre n’a été ajouté ni retranché et l’ordre des listes est celle parue. MC

Les électeurs ont jusqu’au dimanche 26 mai pour se décider avant d’aller voter.

Les partis traditionnels

La République en marche

La liste, intitulée Renaissance, est menée par Nathalie Loiseau. Son programme « Reprenons en main le destin de l’Europe » a été dévoilé le 8 mai. Il comprend 9 thématiques : Faire de l’Europe une puissance verte ; Bâtir l’Europe de la justice sociale et fiscale ; Faire respecter l’Europe dans la mondialisation ; Donner à l’Europe les moyens de se défendre ; Faire respecter nos valeurs et nos frontières ; Unir autour de l’identité européenne ; Rendre l’Europe aux citoyens ; Pour une politique féministe européenne ; Réussir la Renaissance européenne. Pour le lire en intégralité, c’est ICI.

Rassemblement national

La liste est menée par Jordan Bardella. Son programme de 20 pages est intitulé « Pour une Europe des Nations et des peuples ». Le RN commence par y dresser « le bilan désastreux » de l’Union européenne dénonçant notamment son « fonctionnement antidémocratique ». Avant de faire ses propositions comme le rétablissement des contrôles aux frontières nationales ; l’abrogation de la directive sur le travail détaché, l’arrêt de la Politique agricole commune (PAC), la révision des traités ou la suppression de la Commission européenne. Pour le lire en intégralité, c’est ICI.

Les Républicains

François-Xavier Bellamy a pris la tête de cette liste. « Pour la France : transformer l’Europe » est divisé en 5 chapitres (Frontière, civilisation, puissance, projet, Europe efficace). Il comprend 75 propositions, du « rétablissement des contrôles aux frontières intérieures » et l’obligation pour le Parlement européen « d’examiner une initiative citoyenne européenne ». Pour le lire en intégralité, c’est ICI.

PS-Place publique

La liste intitulée « Envie d’Europe écologique et sociale est menée Raphaël Gluscksmann. Le programme de 25 pages est découpé en « 10 combats » pour « changer la vie des Européennes et des Européens ». Il contient 119 propositions de la suppression « des subventions néfastes à la santé et à l’environnement » à la mise en œuvre « d’une véritable diplomatie européenne ». Pour le lire en intégralité, c’est ICI.

EELV

La liste est conduite par l’eurodéputé sortant Yannick Jadot. Le programme « Sauver l’Europe pour sauver le climat » se décline en 5 grands chapitres, de l’adoption d’un traité environnemental à la lutte contre « le pouvoir destructeur » des lobbies et des technocrates en passant par la création d’une banque européenne du climat et de la biodiversité. Pour le lire en intégralité, c’est ICI.

La France insoumise

La liste est menée par Manon Aubry. Le programme « L’avenir en commun, en Europe aussi ! » a été adopté par les militants « à 93,4 % » lors d’une convention du parti, est-il précisé en introduction. Il est découpé en 5 chapitres et appelle notamment « à stopper la fuite en avant libérale », à « mettre au pas la finance » et plaide « pour 100 % d’énergies renouvelables en Europe aussi ». Pour le lire en intégralité, c’est ICI.

UDI

La liste est conduite par Jean-Christophe Lagarde. Elle a intitulé son programme « Des grands projets fédéraux pour relancer l’Europe ». Les centristes proposent notamment « la mise en place d’un référendum citoyen européen », d’un « livret E environnemental européen » ou encore une « harmonisation de la fiscalité des entreprises ». Pour le lire en intégralité, c’est ICI.

PCF

La liste communiste est menée par Ian Brossat. Le programme, « Pour l’Europe des gens, contre l’Europe de l’argent » est décliné en 6 chapitres. Il propose notamment la mise en place « d’un système européen de salaire minimum », l’interdiction des délocalisations » ou d’extraire « les services publics du droit européen de la concurrence ». Pour le lire en intégralité, c’est ICI.

Génération.s

La liste du parti créé par l’ancien candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon est menée par… Benoît Hamon. Le programme, « Un espoir pour les peuples européens », comprend 21 engagements. Il appelle notamment à « un Green New Deal » doté de 500 milliards d’euros par an pour l’environnement, à l’élection « d’une assemblée constituante européenne » ou à créer un « impôt sur les grandes fortunes européennes ». Pour le lire en intégralité, c’est ICI.

Debout la France

La liste est menée par Nicolas Dupont-Aignan. Le projet « Pour une Europe des nations » comporte 8 chapitres. Au total, 46 propositions y sont déclinées, d’« affirmer nos valeurs […] face à l’obscurantisme islamiste » à « baisser la facture énergétique des Français de 25 % en changeant les règles imposées par la Commission », en passant par « un droit de veto aux 5 pays européens représentant 66 % de la population ». Pour le lire en intégralité, c’est ICI.

Lutte Ouvrière

La liste de LO « Contre le grand capital, le camp des travailleurs » est menée par la porte-parole du parti Nathalie Arthaud. Leur programme plaide pour « des Etats-Unis socialistes d’Europe » et pour que « les droits sociaux, comme le smic, soient alignés sur les plus avancés ». Pour lire la brochure évoquant le programme, c’est ICI.

Les petits partis

Les Patriotes

La liste est menée par l’ancien numéro deux du FN, Florian Philippot, qui a créé les Patriotes fin 2017. Le programme s’articule autour de « 11 engagements autour de la sortie de l’Union européenne ». Le Frexit est donc la ligne directrice du projet qui propose également de « retrouver la maîtrise de nos frontières nationales ». Pour le lire en intégralité, c’est ICI.

Génération Écologie et Mouvement écologiste indépendant

Cette liste, conduite par Dominique Bourg et intitulée Urgence écologie, est composée de citoyens. Elle est soutenue par Génération Écologie dirigé par l’ex-PS Delphine Batho et le Mouvement écologiste indépendant, aux mains de l’ex-Vert Antoine Waechter. Le programme Fondations comprend 72 propositions, de « la fin de toutes les subventions européennes aux projets destructeurs du climat et de la biodiversité » et à « l’inscription du droit à la déconnexion dans la Charte des droits fondamentaux de l’UE ». Pour le lire en intégralité, c’est ICI.

Le Parti animaliste

La liste est menée par Hélène Thouy, avocate et cofondatrice du parti. Le programme de ce parti, qui affiche le soutien de plusieurs personnalités, est découpé en 7 thématiques. Il propose notamment « une directive européenne protégeant tous les animaux », d’« interdire la création de nouvelles exploitations basées sur un système d’élevage intensif ou industriel » ou de « soutenir une interdiction européenne de la détention d’animaux sauvages dans les cirques ». Pour le lire en intégralité, c’est ICI.

Union populaire républicaine (UPR)

La liste est conduite par le président fondateur du parti, qui était candidat à la dernière présidentielle, François Asselineau. Son projet européen milite pour quitter l’Union européenne. L’UPR présente sur son site « les 10 raisons pour le Frexit ». À lire ICI.

Parti pirate

La tête de liste est Florie Marie. Le programme de ce parti qui revendique 300 adhérents est divisé en 11 chapitres. Il milite pour la « mise en place d’outils numériques dans tous les domaines, et plus de transparence pour les données, notamment pour redonner du pouvoir aux citoyens ». L’une de ses propositions est de permettre à chacun « de discuter en public des propositions législatives » grâce à un outil « de participation électronique » mis en place au Parlement européen. Pour le lire en intégralité, c’est ICI

Les 3 listes des Gilets jaunes

Alliance Jaune

Cette liste « Alliance jaune, la révolte par le vote » est conduite par le chanteur Francis Lalanne. Elle résulte d’une alliance avec des représentants de la liste Ralliement d’initiative citoyenne et se veut « apartisane ». Alliance jaune propose notamment d’instaurer une taxe dite Tobin sur les transactions financières internationales ou de taxer le kérosène lourd. Pour lire la profession de foi, c’est ICI.

Évolution citoyenne

Cette liste est conduite par l’une des figures des Gilets jaunes Christophe Chalençon. Sur son site, Évolution citoyenne présente « 7 piliers » pour les élections européennes. Pour lire le programme, c’est ICI.

Mouvement pour l’initiative citoyenne

La tête de liste est le Gilet jaune Gilles Helgen. « Le MIC présente une liste tirée au sort, dont l’unique ambition est de proposer une réforme institutionnelle singulière : le référendum d’initiative citoyenne en toutes matières au niveau national et européen », précise la profession de foi en ligne sur le site. Pour lire la profession de foi, c’est ICI.

Les 2 listes anti-islam

La ligne Claire

Renaud Camus, chantre de la théorie du grand remplacement, est tête de liste. L’un de ses colistiers est Karim Ouchikh, ex-FN et président du micro-parti identitaire Siel (Souveraineté, identités et libertés). Le programme présente 101 propositions, comme la « légalisation des statistiques ethniques » ou l’« arrêt immédiat de toute immigration ». Lire l’intégralité du programme ICI.

Liste de la reconquête

La tête de liste est l’identitaire Vincent Vauclin. Le projet comprend 12 points, comme là aussi la légalisation des statistiques ethniques. La mise en place de la préférence nationale ou encore faire de « l’IVG une procédure exceptionnelle dont la nécessité médicale doit être formellement établie ». Lire l’intégralité du programme ICI.

La liste d’un parti musulman

Une Europe au service des peuples

La liste est menée par le fondateur de l’Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF), Nagib Azergui. Le programme est découpé en « 7 défis capitaux ». Lire l’intégralité du programme ICI.

Les autres

Europe démocratie Esperanto

La tête de liste est Pierre Dieumegard. Le programme est ICI.

Alliance Royale

La tête de liste est Robert de Prévoisin. La profession de foi s’intitule « Arrêtez donc d’emmerder les Français ». Pour la lire, c’est ICI.

Parti révolutionnaire Communistes

La tête de liste est conduite par Antonio Sanchez, secrétaire national du Parti révolutionnaire Communistes. Le site est ICI.

Parti fédéraliste européen

La tête de liste est Yves Gernigon. Le programme en 60 propositions est ICI.

Allons enfants

La tête de liste de ce parti créé en 2014 pour faire entrer la jeunesse dans les institutions est Sophie Caillaud. Le site propose de découvrir le programme en 2 minutes, 10 minutes ou 30 minutes. C’est ICI.

Décroissance 2019

La tête de liste est Thérèse Delfel. La profession de foi est ICI.

Démocratie représentative

La tête de liste est Hadama Traoré, cofondateur de La Révolution est en marche (LREEM), un mouvement citoyen d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Pour l’instant pas de programme en ligne.

Les oubliés de l’Europe

La tête de liste est Olivier Bidou. Le programme est ICI.

Parti des citoyens européens

La tête de liste est Audric Alexandre. Le programme est ICI.

À voix égales

La tête de liste est Nathalie Tomasini. Le programme est ICI.

Union démocratique pour la liberté égalité fraternité (UDLEF)

La tête de liste est Christian Person. Leur projet est ICI.

Neutre et actif

La tête de liste est Cathy Corbet. Pas de site pour l’instant.


Olivier Boitet. Le parisien. Source