Étiquettes

, , , , ,

Du sable plein les yeux.

Nos ministres des armées et des affaires étrangères l’on répété en chœur : la quincaillerie vendue par la France aux Émirats arabes unis et à l’Arabie Saoudite n’a pas servi à pilonner les rebelles yéménites soutenus par l’Iran. « Je n’ai pas connaissance que des armes (françaises) soient utilisés directement au Yémen », déclarait ainsi à la radio le 20 janvier 2019 Florence Parly.

Dessin d’Adelinaa – Le Canard Enchainé – 17/04/2019

Le mois d’après, son collègue du Quai d’Orsay en rajoutait une couche devant la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale. « Nous ne fournissons rien à l’armée de l’air saoudienne. Il vaut mieux que les choses soient dites de manière définitive, pour éviter qu’il y ait de la répétition sur le sujet », s’énervait Jean-Yves Le Drian.

Promis-juré, donc, les dizaines de milliers de victimes recensées depuis l’intervention de Riyad et ses alliés il y a quatre ans n’ont pas été tué par des obus made in France. Sauf que, comme « Le Canard » l’a révélé à plusieurs reprises (le 1/11/17 et le 21/3/18), l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis utilisent bel et bien notre matos (70 chars Leclerc, 45 canons Caesar, mortier, Mirage 2000, hélico…) pour mater la rébellion des Houthis.

Un rapport « confidentiel défense » de la direction militaire (DRM), révélée par Disclose, vient de porter le coup de grâce à la version des autorités françaises.

Dans ce document de 15 pages, daté du 25 septembre 2018, la DRM passe en revue l’arsenal livré par Paris et précise que les canons Caesar « appuient les troupes loyalistes épaulés par les forces armées saoudiennes dans leur progression en territoire yéménite »

La direction du renseignement militaire indique même que « 436 370 personnes » sont « potentiellement concernées par de possibles frappes d’artillerie ».

Dessin de Kiro – Le Canard Enchainé – 17/04/2019

Et pour terminer prenez connaissance de cet article du « blog du Monde Diplomatique », normalement en lecture libre : https://blog.mondediplo.net/vente-d-armes-la-france-aime-toujours-autant-l