Le loup-plumeau pour toile d’araignées des coins éloignés de la vue du gestionnaire temporaire Élyséen, promue « porte parole du gouvernement » fait son autocritique et ce n’est pas des plus rassurant quant à la véracité de ses annonces futures. MC

Dessin de Kiro, paru dans le Canard enchaîné du 03/04/2019

Élysée les fake news étaient à l’intérieur

Emmanuel Macron avait bien raison de s’inquiéter des fake news. Elles ne tombent pas du ciel, mais sont produites de façon anonyme de mille endroits. Même les plus improbables.

La preuve par Ismaël Emelien, ex-conseiller spécial du Président, qui a admis devant les enquêteurs de l’Inspection générale de la police nationale, le 16 janvier, avoir diffusé des fausses nouvelles sur des comptes Twitter anonymes (« Le Monde », 31/3).

Le garçon a reconnu avoir voulu voler au secours de son collègue Benalla, accusé d’avoir tabassé des manifestants le 1″ mai. Pour démontrer que son camarade n’avait fait que casser du casseur, il a joint deux vidéos dans un même fichier. L’une, que Benalla s’était procurée illégalement, montre ses victimes en train de lancer des projectiles sur les policiers ; l’autre a pour vedette un homme, étranger à l’affaire, poursuivant un policier avec une chaise à la main. Emelien a collé les deux et demandé au responsable de la « riposte » du parti présidentiel de diffuser le tout sur deux comptes anonymes. « Sur Twitter, c’est un peu la règle », a dit l’ex-conseiller. Et à l’Elysée aussi ?

Sibeth Ndiaye, la cheffe du service de presse du Président, s’est chargée, elle, de populariser l’envoi auprès des journalistes : « Va voir un compte qui s’appelle « French politic ». Tu verras que Benalla n’est pas celui qu’on dit. » Et voilà comment l’Elysée est devenu producteur et diffuseur de fake news.

Sibeth Ndiaye a reconnu dans « L’Express » « assumer parfaitement de mentir pour protéger le Président ».

Du coup, elle devenue ministre, porte-parole du gouvernement. Macron, qui s’inquiétait que les fake news laissent « penser que ce que disent les politiques et les médias est toujours plus ou moins mensonger », peut être rassuré.


Article signé de J-M. Th. – Le Canard enchaîné. Datée du 03/04/2019