Étiquettes

Qui peut prétendre rester zen en voyant partir une personne, pour son ultime voyage.

Françoise Cherrier

Depuis des mois tu luttais contre cette maladie et cette dernière a eu raison, t’emportant loin des tiens et de tes amis.

Toi Françoise, l’amie que l’on a côtoyée, avec lequel on a partagé tant de rires face aux pitreries de ton Jean-Claude de mari, échangée tant de pensées, définie et redéfinie mille fois le sens de la vie au travers de nos joies et nos peines.

Avec toi, se fige tout un monceau de souvenirs tendres ou douloureux, gravés au fond de la mémoire de chacun des amis qui t’ont côtoyé. Des instants de mémoire à tout jamais « caillés » dans l’éternité. Des instants de vies qui ne seront plus augmentées par de nouvelles aventures communes.

Pour tous ceux qui garde de toi l’image d’une femme généreuse, accessible, respectueuse de son prochain, sache que même disparue à notre vue, tu restes présente Françoise, tu es toujours là dans le cœur de ta famille et de tes nombreux amis, avec lequel tu as partagé tant de moments vies. Toutes celles et ceux qui se retrouvaient dans ce petit cercle de communauté fraternelle (qui hélas s’amoindrit au fil des ans) trouveront que ce ne sera plus pareille.