Les défections qui s’enchaînent dans l’entourage d’Abdelaziz Bouteflika sont annonciatrices d’une fin de règne pour le président algérien, au pouvoir depuis 1999 et fortement diminué depuis 2013, à la suite d’un AVC.