Étiquettes

,

[Bah quoi, après avoir autorisé une nouvelle fois l’utilisation des LBD, pourquoi je n’aurais pas le droit d’aller m’amuser un peu… MC]

Christophe Castaner, comme tout le monde, semble aimer faire la night. Le ministre de l’Intérieur fait la Une de Closer et Voici ce vendredi, les deux magazines people publiant des photos de l’homme politique en train de danser avec une jeune femme au Noto, un resto-club branchouille du VIIIe arrondissement de Paris.

“Il s’agit de ma vie privée et de ma famille, qui peut être respectée. J’ai rejoint une soirée, dans un cadre totalement privé, entre 23h30 et deux heures du matin”, a déclaré au Parisien le “premier flic de France”.

La sécurité du Ministre en question

Après tout, rien de bien répréhensible là-dedans. Mais le quotidien s’interroge : cette soirée serait-elle “une faute politique dans le contexte de la révolte des gilets jaunes, qui invite tous les responsables publics à la sobriété et à l’exemplarité” ?

Cette sortie, semble-t-il bien arrosée, a en effet eu lieu dans la foulée de l’Acte XVII, samedi 9 mars, de ce mouvement de révolte contre la politique d’Emmanuel Macron, lancé en novembre.

Le Parisien cite même des syndicats policiers ou des responsables de la police, qui estiment que, pour eux, il va être “difficile d’être crédible et audible après”, et que “c’est une faute professionnelle quand vous êtes premier flic de France”.

D’autant qu’à l’heure actuelle, on ne sait toujours pas si Christophe Castaner, qui a pourtant affirmé récemment que lui et sa famille avaient reçu des menaces, était accompagné de ses officiers de sécurité.

[Mais dites voir, qui peut bien payer ses officiers de sécurité ? êtes-vous bien sûrs que le gouvernement doit faire des économies sur le service public ? MC-Pinailleur de service]

Lu dans les Inrocks : Source