Étiquettes

,

Pour élire les députés européens, les Français habituellement sont appelés aux urnes le dimanche, c’est donc le 26 mai 2019 que le scrutin aura lieu en France.

D’ici là, chères lectrices et lecteurs de ce blog, nous ne porterons aucun des arguments employés tant par le groupe La République En Marche (LR–EM) que ceux du groupe Rassemblement National (RN – ex FN).

Pourquoi prenons-nous cette décision ?

Parce que nous pensons que les projets et arguments pour l’Europe unie ne peuvent se limiter à ces deux formations. Que les projets et leurs argumentations doivent résoudre les déboires induits depuis des décennies au peuple européen.

Chaque fois que nous le pourrons, nous présenterons les arguments, les projets d’autres formations, mêmes si elles semblent ne pas être en mesure de pouvoir emporter un nombre suffisant de votants pour être élues.

En faisant cela nous entendons donner toutes les réflexions nécessaires aux électeurs pour porter des bulletins favorables à d’autres formations que celles que le gouvernement en place imposent en utilisant tous les moyens fallacieux, notamment l’utilisation de presque tous les supports médiatiques à sa solde.

Nous savons pertinemment que nous risquons par cette position, de perdre des lecteurs. Pourtant nous sommes persuadés que les électeurs Français sont loin d’être des imbéciles comme on voudraient leur faire croire, nous sommes persuadés qu’ils savent parfaitement raisonner et voire leurs intérêts.

La preuve est dans les diverses manifestations (ouvrières, agricoles, sociétales, scientifiques, etc.) ayant émaillées les différents pays d’Europe de leurs revendications, depuis des décennies contre cette oligarchie européenne; leurs intransigeances, leurs lois absurdes, leurs volonté d’enrichir certains, au détriment du plus grand nombre.

Quant aux deux personnages qui seules, « seraient dignes de « faire » l’élection européenne » selon tout un quarteron : d’économistes, financiers, banquiers, sociologues, éditorialistes et surtout les divers médias; leurs projets et arguments développés par leur leader, (Macron ou Marine), ne résolvent rien.

MC