Étiquettes

,

Une nouvelle fois une information vérifiée, qui ne glorifie en rien les services publics de la police et ceux qui les dirigent. La manipulation de l’information a toujours existé par tous les gouvernements en place. La grande différence est de voir ressasser ce genre d’événements déformés sur les chaînes d’information en continu. De plus, elle fait les choux gras, alimentant en arguments les éditorialistes de fausses allégations, contribuant ainsi (selon la volonté du gouvernement), à discréditer les mouvements sur la voie publique. MC

Au lendemain de l’acte XIII des gilets jaunes, la Préfecture de police de Paris (PP) a brandi comme un trophée l’arrestation d’un méchant casseur. Durant plus de quatre heures, le dénommé Thomas P. a fracassé successivement un Abribus, des vitrines de banques et de compagnies d’assurances, mis le feu à la Porsche du chef Christian Etchebest et même cramé un véhicule de l’opération Sentinelle.

Un succès vendu, dès le lendemain, « en exclusivité », images à l’appui, à tous les médias, comme un franc succès des forces de l’ordre.

Mais, au fait, pourquoi avoir attendu la fin de la manif pour le serrer, alors que tous ses exploits étaient, un à un, immortalisés en temps réel par les poulets ?

En réalité, dès le début de la manif, le loustic, connu de la Direction du renseignement de la PP, était filoché par deux de ses agents. Très vite après ses premiers méfaits, les deux poulets, équipés d’appareils photo, ont demandé à leur hiérarchie l’intervention d’un détachement d’action rapide (DAR, des flics en civil spécialisés dans le « saute-dessus ») pour capturer « l’anarcho-délinquant » saccageur à l’extérieur du cortège des gilets jaunes.

Refus des chefs, au motif que les DAR étaient trop occupés ailleurs.

Il aurait été dommage de priver les téléspectateurs d’un spectacle d’une telle intensité.

Merci a Françoise, de nous avoir trouvé le lien internet de cette émission. https://www.france.tv/france-2/complement-d-enquete/892955-journalistes-mais-a-quoi-servent-ils.html


Article non signé paru dans « le Canard enchaîné » – 13/02/2019