LA BOULETTE.

Tels des dinosaures de l’« ancien monde », les équipes numériques de l’Élysée ont fait une erreur de débutant en lançant le site du grand débat national («  granddebat.fr »). La fine fleur de la « start-up nation » a omis de déposer des noms voisins.

Et des petits malins se sont engouffrés dans la brèche. Résultat, raconte « Le Figaro » (15/1), si un internaute tape « grandebatnational.fr », il aboutit sur une page parodique qui invite à participer… au « grand ébat national ». A côté d’un mignon téléphone rose, un message drague l’internaute : « Appelle Manu et envoie tes doléances au 01.42.92.81.00 », le numéro du standard de l’Élysée. Rrrrrrr !

Le site « grandebat.fr » (avec un seul « d », donc) aboutit, lui, à une autre page se payant la fiole de Macron, avec un texte mimant sa Lettre aux Français : « Mes chers compatriotes, lors d’une récente visite à Auxerre, tandis que (…) j’apercevais sur un rond-point le spectacle désolant de cinq gilets jaunes avinés (…), l’idée de l’organisation d’un Grand Débat National m’a traversé l’esprit dans un éclair de génie. » Tonnerre !

Quant aux étourdis tapant « granddébat.fr » (avé l’accent), ils aboutissaient, le 22 janvier, à la vidéo YouTube d’un maire, élu de La France insoumise, dénonçant la « mascarade » du débat animé par Macron à Souillac.

Il commence cyber bien, ce grand débat !


Lu dans le « Canard Enchainé du 23/01/2019


 

3 réflexions sur “LA BOULETTE.

  1. bernarddominik 26/01/2019 / 16:14

    Ce qui est sidérant c’est justement ce président et ce gouvernement, parmis les plus jeunes ayant gouverné la France, se présentant comme « moderne », et qui s’avère la simple représentation d’une minorité assez riche pour s’offrir la fine fleur des hauts fonctionnaires, mais se comporte comme une bande d’amateurs corrompus. Ils vont d’erreur en erreur. Erreurs de communication, d’appréciation des forces en présence, de compréhension, ils croient que courtiser les maires est une réponse aux demandes de changement de la politique menée

    • jjbey 26/01/2019 / 19:11

      Ils sont tellement empêtrés dans leurs certitudes qu’ils ignorent les précautions les plus simples. Tant mieux pour les contradicteurs.

  2. Nemo Auditur 26/01/2019 / 17:20

    Quel amateurisme !

Les commentaires sont fermés.