Étiquettes

, ,

Et si l’annonce tardive était une manœuvre en vue de l’élection des européennes ?

dessin de Aurel – Le Canard Enchaîné – 05/12/2018

Il en fallait plus pour apaiser un conflit auquel ne cessent de s’agréger bien d’autres mécontentements. Du coup, ce qui aurait pu n’être qu’un simple aménagement est devenu un vrai recul. Il a fallu faire d’autres concessions, qu’a annoncées le Premier ministre, après s’être promptement fait refiler le dossier pour cause de président devenu inaudible : gel des hausses du gaz et de l’électricité, des contrôles techniques, débat sur les impôts et les dépenses publiques… […]

Six mois de moratoire, pardon, de report et de réflexion, et trois mois de discussion. Histoire de « ramener le calme et la sérénité ». Histoire, aussi, comme disait un président de l’« ancien monde », de « laisser du temps au temps ». Le temps au mouvement des gilets jaunes de lasser, même si les sondages, au grand dam de Macron, continuent pour l’heure, en dépit de la casse, des violences, des menaces et des débordements, à leur accorder la bienveillance du pays.

Le temps, surtout, pour Jupiter de réfléchir à la manière de continuer à avancer après avoir « en même temps » dû reculer comme un vulgaire « président normal » ou comme l’ont fait tant de prédécesseurs honnis et moqués en Macronie.

Le temps, en d’autres termes, d’essayer de reprendre en main un quinquennat […]

Six mois, c’est aussi le temps qui sépare des européennes.

Si des gilets jaunes parviennent à s’entendre pour s’y présenter, …..  [Jupiter est conscient du tort qu’ils pourraient faire dans les scores de Le Pen et de Mélenchon, sauverait ainsi son mouvement « en marche » …. mais qui parle de récupération ? MC] […]

 Il n’en reste pas moins que c’est aussi pour les électeurs l’occasion de remettre les pendules à l’heure.


 Erik. Emptaz – Le Canard Enchaîné – 05/12/2018