Étiquettes

,

… question lancinante, ça sert à quoi de vouloir savoir, ça apporte quoi.

Si l’apport de connaissances est dans le but de fanfaronner lors de quelques tablées familiales ou entre amis, révélateur d’une autosuffisance bien mal placée, par contre être capable d’analyser autrement les évènements présentés « brut de fonderie » ou de « façon orientée pour servir quelques intérêts » par les différents médias, est un apport personnel de valeur.

J’ai lu le livre de Gilles Kepel titré : « Sortir du chaos: Les crises en Méditerranée et au Moyen-Orient ». Il n’a rien d’une histoire romancée, n’est pas plus un roman d’aventures, ni un pensum politique, juste l’énumération des faits collationnés. Cela produit un ensemble de textes ardus, compliqués de plus par des phrases étirées, fourmillant de renseignements retraçant une cinquantaine d’années sur lesquels il est bon de revenir pour comprendre les enchaînements menant à la mise sur le devant de la scène internationale, de l’islam, l’islamisation et toutes les réflexions à son sujet.

Après avoir lu le livre de Gilles Kepel, il vous sera difficile d’accepter benoîtement les diffusions orientées par les médias, politologues et pseudo experts sur les enchainement d’évènements ayant pour sujet, Islamisation, Attentats, Daesh, Irak, Iran, Syrie, Égypte, Libye, Tunisie, Arabie Saoudite, Yémen, etc. et vous révèlera qui en sous-main interfère, programme et organise ses intérêts économiques et stratégiques. Un gigantesque poker menteur mondialisé ou aucun gouvernement n’est dédouané. MC


Résumé officiel:

L’horreur du « califat » de Daesh au Levant entre 2014 et 2017 et son terrorisme planétaire ont été une conséquence paradoxale des « printemps arabes » de 2011. Pourtant ceux-ci avaient été célébrés dans l’enthousiasme des slogans démocratiques universels et de la « révolution 2. 0». Comment s’est installé ce chaos, et peut-on en sortir pour de bon après l’élimination militaire de l’ « Etat islamique » ?

Ce livre replace les événements en contexte, depuis la guerre d’octobre 1973 (du « Kippour » ou du « Ramadan »), suivie de l’explosion des prix du pétrole et de la prolifération du jihad, à travers ses trois grandes phases depuis l’Afghanistan et Al-Qaïda. Puis il propose le premier récit complet rétrospectif des six principaux soulèvements arabes, de la Tunisie à la Syrie.

Il expose enfin lignes de faille et pressions migratoires en Méditerranée et au Moyen-Orient, et éclaire les choix décisifs qu’auront à faire Emmanuel Macron, Donald Trump ou Vladimir Poutine, ainsi que les peuples et les dirigeants de cette région – mais aussi les citoyens de l’Europe. Nourri de quatre décennies d’expérience, de séjours sur le terrain, avec des cartes inédites