Étiquettes

, ,

En un an, le gazole a bondi de plus de 23%. En un mois, il a pris 5%. Face aux mécontentements croissant des Français sur ces hausses ininterrompues, l’exécutif tente tant bien que mal de désamorcer la polémique. Opposition et automobilistes montent au créneau.

Selon les résultats de notre sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour Le Figaro et France Info, ils sont ainsi 76 % à juger que la hausse des taxes « est une mauvaise chose car il faut avant tout favoriser le pouvoir d’achat des Français, quitte à ce qu’ils utilisent plus longtemps des produits pétroliers ».

[…] [Elle a bon dos] [« la lutte contre le réchauffement climatique » rabâchée à longueur de médias alors que Macron a mis nombres d’autocars sur les routes que le fret rail et maritime sont volontairement à l’agonis pour le plus grand bénéfices du lobby des camionneurs.

Oui il y a hausse du prix du baril mais rappelez-moi le montant des taxes gouvernementales, les augmentations des parcmètres, des péages autoroutiers et l’annonce des péages pour les métropoles sans oublier qu’il faut changer vos véhicules diesels pour au minimum de l’hybride, le montant des assurances  – ah ! Vous n’avez pas les sous pour acheter un véhicule neuf, vous êtes au chômage, en recherche d’emploi, travailleuses-travailleur précaire … ben essayez les transports en commun, ah vous habitez a la campagne (cette idée aussi) et y a peu de transport en commun …] MC

[…]  Les sympathisants de La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon – qui ne cesse de vitupérer le libéralisme, qu’il juge incompatible avec l’écologie – sont ainsi 92 % à préférer le gazole bon marché à la défense de l’environnement.

À l’opposé, c’est chez les sympathisants de LaREM que l’on trouve le plus de personnes favorables à la hausse des taxes. Ce sont ainsi 43 % des soutiens du parti du président qui jugent que la hausse des taxes est « une bonne chose car il faut avant tout que les Français se déshabituent des produits pétroliers, quitte à ce que cela leur coûte plus cher de les utiliser pendant un certain temps ».

[Franchement voilà une info qui m’étonne – de qui se fiche t’on ?. Et tu voudrais Jupiter que je vote pour toi ?]

Parmi les Français, c’est toutefois le pessimisme qui domine largement face à ces hausses de taxes. Ils sont ainsi 80 % à estimer que l’augmentation des prix des produits pétroliers aura des conséquences importantes sur leur pouvoir d’achat. D’ailleurs, ils sont tout aussi nombreux (78 %) à trouver justifié l’appel lancé par des automobilistes sur les réseaux sociaux à bloquer les routes le 17 novembre prochain.

Même du côté des sympathisants de LaREM, l’appel au blocage est « justifié » pour 55 % d’entre eux. Une très large majorité soutient le blocage, comme si, pour lutter contre les taxes, il n’y avait plus de frontières politiques. La proximité est d’ailleurs frappante entre les militants de La France insoumise et ceux du Rassemblement national qui soutiennent respectivement à 88 % et 91 % l’appel au blocage des routes. Il est également frappant entre les sympathisants des Républicains et ceux du Parti socialiste, qui soutiennent l’appel à 83 % et 81 %.

[Imaginez le sous-titre latent à ces deux affirmations, que ce soit La France insoumise ou le Rassemblement national, les Républicains ou le Parti socialiste … z’ont la même politique (en voici la preuve) … J’ai tort dit la macronie ?.. SVP, ne sous estimez pas la puissance de la communication orientée, ne soyez pas naïf, Merci.].[Bon, bien, maintenant accrochez-vous la conclusion du journaliste est remarquable, comme foutage de gueule on ne fait pas mieux … mais puisqu’il est d’abord question de pouvoir d’achat et qu’a aucun moment il y a évocation … – MC ]

En matière de fiscalité écologique, Emmanuel Macron fait donc l’unanimité contre lui chez ses adversaires. Voilà pour la réaction à chaud des Français. Elle témoigne d’une forme de schizophrénie du pays face aux questions environnementales. Car, dès lors qu’il s’agit de construire des nouveaux réacteurs nucléaires de type EPR, les Français jugent majoritairement (53 %) qu’il s’agit là d’une « mauvaise idée ». Cela permet pourtant de produire une énergie à coût inférieur à ce qui se pratique aujourd’hui.

De quoi répondre aux préoccupations des Français sur leur pouvoir d’achat. À un moment, ils vont bien devoir choisir entre la survie de la planète et le contenu du porte-monnaie. La France n’en est pas encore là.


Commenté par MC, auteur de l’article, François-Xavier Bourmaud, Le Figaro – Titre original : « Les Français massivement opposés à la hausse des taxes sur les carburants » – Source (extrait)