Étiquettes

,

La fin d’année s’annonce compliquée pour le chef de l’État. Selon la dernière enquête mensuelle d’opinion BVA/La Tribune sur « les questions de l’économie », les réformes engagées par le gouvernement sur le plan économique sont jugées défavorablement par une large majorité de Français. Et malgré la nomination de nouveaux ministres lors du récent remaniement, le mécontentement est loin de s’apaiser.

Sur le front économique, […] l’exécutif compte encore mener des réformes au pas de charge dans les mois à venir mais les résultats économiques décevants du premier semestre 2018 pourraient encore compliquer la tâche du couple Macron-Philippe. Macron au plus bas Selon les résultats de l’institut de sondages, 69% des Français estiment que la politique économique du gouvernement est mauvaise.

Au regard des enquêtes précédentes, c’est un record depuis octobre 2017. […]

Les Français les plus critiques à l’égard du gouvernement sont :

  • Les moins de 35 ans avec 75% de répondants à émettre un jugement d’insatisfaction.
  • 73% chez les 50-64 ans.
  • Les plus de 65 ans sont à l’inverse les moins critiques (57%).

Par catégorie professionnelle,

  • Les ouvriers et les employés qui se déclarent en forte majorité mécontents (81%).
  • Chez les cadres, ils ne sont (que) 53%
  • Les retraités, ce taux s’élève 62%.

Mais cette déception pourrait encore s’amplifier dans les mois à venir.

[…] … les contours de sa future réforme des retraites il y a quelques jours et les mesures socio-fiscales présentées dans le budget 2019 pourraient venir pénaliser le pouvoir d’achat des plus de 65 ans, selon les économistes de l’institut des politiques publiques. […]

Peu de confiance pour la baisse du chômage […]. Malgré une croissance très favorable en 2017 (2,3%) et des créations d’emplois au plus haut (340.000), le taux de chômage au sens du bureau international du travail (BIT) reste bien supérieur à la moyenne européenne.

Pour tenter de combler ce retard, le gouvernement a multiplié les réformes en assouplissant le code du travail et s’apprête à transformer le CICE en baisse de cotisations pour favoriser les embauches. Mais ces mesures semblent peu convaincantes aux yeux des Français interrogés. En effet, 69% indiquent que la stratégie économique menée par Emmanuel Macron et le gouvernement ne permettra pas d’obtenir de résultats. Ils sont encore plus sévères en ce qui concerne la question du pouvoir d’achat (75%).

Les mesures intervenues en fin d’année 2017 comme la baisse des APL et celles mises en place en 2018 comme la fiscalité indirecte sur le tabac ou sur les carburants ont sans doute contribué à alimenter ce sentiment. Et les choses ne devraient pas s’arranger, même si plusieurs minimas sociaux vont être revalorisés à partir du premier novembre (allocation aux adultes handicapés, par exemple), la désindexation des pensions de retraites, des prestations familiales, et des allocations logement prévues dans le budget 2019 pourrait amplifier cette colère.

En matière de dépense publique et de réduction du déficit, la crédibilité du gouvernement est remise en cause. […]


Grégoire Normand, La Tribune – Titre original : « Politique économique : la popularité de Macron plonge » – Source (Extrait)


Beaucoup d’inquiétudes justifiées quant à la conduite économique du gouvernement Français … surtout lorsqu’une info provenant du Portugal qui défiant les exigences de Bruxelles et voit son économie reprendre des couleurs pour l’ensemble de la population portugaise.

Chômage en baisse, augmentation des salaires et pensions de retraite, augmentation générale du pouvoir d’achat, relocalisation des entreprises, etc. sont a l’honneur.

Pendant ce temps l’Italie en matière d’économie, prend elle aussi, des dispositions opposées aux directives de Bruxelles … Nous regarderons ce qui va se passer … peut-être de bonnes  surprises pour le pouvoir d’achat italien … (en matière d’économie bien évidemment, pour le reste …) .

Voilà qui va argumenter en faveur de l’abstention et qui va compliquer les choix électoraux, lors des prochaines consultations et élections européennes de mai 2019.  MC