Étiquettes

,

Trop peu fortunées pour bénéficier de la suppression de l’ISF – mais pas toujours pour échapper à l’impôt sur la fortune immobilière… – et trop aisées pour profiter des baisses de prélèvements ou des hausses de prestations, elles sont une nouvelle fois, de l’aveu même du ministère des Finances, les dindons de la farce budgétaire.

Le résultat de cette politique de l’Impôt sur le Revenu (IR) à sens unique fait que plus d’un ménage français sur deux est exempté d’impôt sur le revenu, 10 % des foyers en assurent 70 % des recettes et 2 % en supportent 40 %. Cette concentration fiscale frappe surtout de plein fouet les cadres moyens supérieurs, les professions libérales ou les petits chefs d’entreprise.

Beaucoup ont voté hier pour Emmanuel Macron, séduits par un discours voulu décomplexer sur le mérite et la réussite.

Décisions gouvernementales et lois les unes après les autres additionnés, sondage après sondage, concentrations d’entreprises, remaniements et pertes de pouvoir au sein d’établissements, font que la classe « dite » moyenne voit ses effectifs diminuer de mois en mois. Dans le même temps ceux qui perdent leur envoi de cadre moyen voire supérieur ne retrouvent pas d’équivalence sur le marché.

Résultats la macronie n’a plus réellement son destin en main, Il lui reste a souhaiter que le remaniement gouvernemental apporte quelques solutions à toutes les classes salariales et retraités, sinon le groupe « en marche » va vers de grosses désillusions quant au nombre d’élus députés au sein de l’union européenne. Cela se traduirait par lui interdire de constituer un groupe dans cette assemblée européenne.

[ce qui serait à mes yeux une bonne chose au regard de leur programme ultra-libéral pour l’Europe – MC]


D’après l’Editorial du Figaro – Source (Extrait)