Mots-clés

, , ,

Ça commence la foire d’empoigne … des velléités, des croche-pieds, des exigences, des retours de service rendus … en somme presque pire que d’autres ex présidents au sommet de l’état.  MC

Sans doute que Gérard Collomb ne se voyait pas comme une telle épine dans le pied d’Emmanuel Macron au moment d' »imposer » sa démission. Mais une semaine après que le futur maire de Lyon a quitté le gouvernement, force est de constater que le premier des macronistes a créé une crise sans précédent depuis le début du quinquennat.

 Dernier couac d’un remaniement que l’on ne cesse d’attendre, selon Libé, Christophe Castaner a menacé de quitter le gouvernement s’il ne devenait pas le nouveau ministre de l’Intérieur.

Le quotidien explique que Jean Castex, ancien secrétaire général adjoint de l’Elysée sous Sarkozy, s’était vu proposer la Place Beauvau mais que « cela ne se fera pas ». « La faute à Christophe Castaner », poursuit Chez Pol (la newsletter politique de Libé) qui explique que « le secrétaire d’État aux Relations avec le Parlement, également délégué général de La République en marche, a menacé de démissionner du gouvernement si jamais il n’obtenait pas le maroquin laissé vacant par Gérard Collomb ». […]


Service Actu – Les Inrocks – Titre original : « Christophe Castaner menace de démissionner s’il n’obtient pas l’Intérieur » – source (extrait)